Merci de partager

Test des yeux d’haltères

But de l'article

Cet article de Bozeman Creative vient en complément de l'article Les 15 meilleurs modèles de mouches pour la carpe et apporte un éclairage sur le positionnement de la mouche en fonction du placement des yeux haltère sur ou sous la hampe de l'hameçon.

Les tests

Test des yeux d'haltères - Cette vidéo teste l'emplacement des yeux d'haltères montés sur la hampe de l’hameçon. L'auteur teste l'attachement des yeux sous et au-dessus de la hampe de l'hameçon dans plusieurs conditions, dont un test dans l'eau. Cette vidéo pourrait aider les débutants à comprendre l'effet des yeux d'haltère sur une mouche en fonction de l'endroit où elle est attachée.
Voir la méthode pour placer les yeux d’haltères au-dessus ou au- dessous de la hampe de l’hameçon.

Un premier test en eau d’aquarium permet de vérifier qu’avec un positionnement des yeux d’haltères au-dessus de la hampe on obtient un positionnement aléatoire de la pointe de l’hameçon lors de la chute dans l’eau, à l’inverse le positionnement des yeux d’haltères au-dessous de la hampe permet d’obtenir un positionnement systématique de la pointe de l’hameçon vers le haut lors de la chute dans l’eau.

Un deuxième test reprenant les mêmes mouches a été effectué avec un bas de ligne de fil de nylon noué à l’hameçon, toujours dans une aquarium en eau calme.
Résultat, avec les yeux d’haltères au-dessus de la hampe permet d’obtenir un positionnement systématique de la pointe de l’hameçon vers le haut lors de la chute dans l’eau, à l’inverse le positionnement des yeux d’haltères au-dessous de la hampe ne permet pas d’obtenir un bon positionnement de la pointe de l’hameçon et de la mouche lors de la chute dans l’eau, la mouche se trouve couchée sur le flanc.
Hypothèses: dans le premier cas le fil de nylon occasionnerait un phénomène de dragage qui freinerait la chute de la mouche et favoriserait le positionnement des yeux d’haltères vers le bas et donc entrainerait automatiquement la pointe de l’hameçon vers le haut, alors que dans le deuxième cas il existerait une rotation autour de l’attache du fil qui annihilerait le positionnement automatique des yeux d’haltères.

Un troisième test a utilisé une pompe afin de simuler un environnement en eau courante. Le même montage des yeux d’haltère que dans les tests précédents est utilisé mais ici, afin de limiter les mouvements hératiques du montage, on utilisera différents montages de mouche dont une imitation de Chabot.
Résultat le montage des yeux d’haltères au-dessous de la hampe permet à la mouche d’obtenir un bon positionnement de la pointe de l’hameçon vers le haut même dans un courant modéré.

Intérêt des tests

Ces tests sont importants pour le montage de certaines mouches dès l’instant où l’on veut que la pointe de l’hameçon soit tournée vers le haut comme dans les montages avec une bille fendue pour hameçon jig. Je pense en particulier à ces mouches pour la pêche de la carpe qui permet de pêcher dans des endroits encombrés ou dans des herbiers afin de limiter les cas d’accroche.
On notera les différences de positionnement de la mouche suivant qu’on pêche en eau calme (test N°2) ou en eau courante (test N°3).

Conclusion:
Selon le montage des yeux d'haltère, en-dessus ou en-dessous de la hampe de l’hameçon, on obtient un positionnement et un comportement différent de la mouche suivant qu’on pêche en eau calme (lac, réservoir, rivière calme) ou en eau courante (torrents et en général dans les rivières).
A la lumière de ces tests il apparait que le même modèle de mouche devra comporter les deux types de montage des yeux d'haltères suivant le plan d’eau pêché:

  • Au-dessus de la hampe pour les plans d’eau calmes,
  • En-dessous de la hampe pour les rivières avec du courant.

Et qu’en est-il de l’utilisation des billes de tungstène?
Peut-on étendre ces constatations aux modèles très nombreux de mouches utilisant les billes de tungstène fendues pour les hameçons jig ou les billes de tungstène inversées appelées Jig Off à trou décalé?
Votre expérience ou articles à ce sujet sont le bienvenus.


Leave a Comment:

>