Merci de partager

Category Archives for Blog

Mouche de mai

Le montage des corps détachés

Pourquoi fabriquer des corps détachés?

On peut se poser la question de savoir si ce type de montage s'impose.
La communauté des monteurs et des pêcheurs à la mouche est sans doute divisée sur ce sujet.
Parmi les monteurs Il y a ceux qui trouvent dans cet exercice le moyen de faire preuve de leur dextérité, et les autres qui n'osent pas affronter la difficulté.
Parmi les pêcheurs il y a ceux qui ne jurent que par l'imitation de la mouche exacte et les autres qui ne s'encombrent pas de détails et n'emploient que des mouches généralistes, voire fantaisistes.
Il n'y a certainement pas une vérité et c'est la raison pour laquelle le corp détaché, pour certains montages, ne doit pas être écarté. 

Le corps détaché vecteur de la mouche imitative

De par la technique et les matériaux utilisés pour le montage des corps détachés, de sa vocation à tenter de représenter les corps des insectes naturels, on peut donc en conclure que le corps détaché entre dans la réalisation de mouches imitatives, c'est à dire d'un modèle qui tend à imiter l'insecte naturel avec la plus grande exactitude.
Statistiquement la plus grande utilisation des corps détachés se trouve dans l'imitation de la mouche de mai (mais pas que).
La majorité des imitations de ce modèle utiliseront donc le corps détaché.

Les matériaux et supports utilisés

Différents matériaux et supports entrent dans la confection des corps détachés, et, suivant les cas, offrent des ressemblances plus ou moins exactes avec le corps des insectes naturels, mais aussi complexifient plus ou moins le montage.

Les supports de montage

On retiendra que pour faciliter le montage des corps détachés l'outil le plus répandu est l'aiguille.
Elle peut être très rudimentaire (le trombone) ou domestique (aiguille à coudre) ou plus sophistiquée (aiguille à monter des mouches tube) ou spécialisée (aiguille courbe, avec arrêt de fil de montage, aiguille de tapissier, etc...) ou artisanale (sur ce point j'ai demandé à notre ami Jean-Marc MOTTO, Vice-Président du club de mouche de Balma, de réfléchir à un outil en bois pour formater le montage des corps).
Dès l'instant où vous aborderez ce type de montage, l'aiguille vous rendra le montage facilité et vous l'aurez vite compris deviendra l'outil indispensable. De plus elle devient indissociable du matériaux employé.

Certains montages utilisent d'autres supports tels que le fil de nylon ou de montage, qui en fait joue un rôle d'extension artificielle de la hampe de l'hameçon.

Les matériaux

Il n'existe pas de limitation aux matériaux qui entrent dans la confection des corps détachés et votre imagination est la seule limite.
Les matériaux les plus répandus sont:

  • La mousse alvéolée ou plus dense (foam),
  • Le vernis,
  • Le silicone,
  • Le synthétique,
  • Le latex,
  • Les fibres,
  • Le dubbing,

Les montages de corps détachés


Montages représentatifs par types

Montage à base de mousse:

Realistic Mayfly Body by J:sonSweden

Montée par JsonSweden

Montage étape par étape.

Notes:
Montage basé sur de la mousse (foam) à l'aide une aiguille spéciale , du fil de montage, cerques en fil de nylon, des enroulements de fil de montage créant un corps annelé suivant le procédé classique d’enroulements de passage alterné avant/arrière par rapport au morceau de mousse.
Noter que pour obtenir cette forme effilée du corps il faut qu’au préalable la découpe de la mousse ne soit pas parallèle mais oblique. C’est apparemment cette découpe au ciseau qui le permet.
Noter que le fil de montage n’a pas servi uniquement de support de montage mais également de formatage du corps permettant, par tension, de lui donner une forme courbe.
Signalons également la capacité de peindre au marqueur le corps en mousse. De plus le fil de nylon restant libre à la fin du montage du corps, outre permettant de formater le corps par tension, sera utilisé pour attacher et consolider le corps sur l’hameçon.
Avantage de la mousse:
flottabilité, légèreté, souplesse, supporte le coloriage.

Realistic Mayfly Body

Montage à base de vernis:

Fabrication d'un corps détaché

Montée par Damien Moretti - Madflyfishing

Voir les matériaux

Montage étape par étape.

Noter la facilité pour monter les cerques, le corps en dubbing, grâce à l’aiguille enduite de vernis. De plus le corps en dubbing est enduit de vernis.
Veiller à extraire le montage de l’aiguille et à former le corps avant que le vernis ne soit trop sec.
Noter également la fragilité du montage, en particulier sur l’attache des cerques, et celle du corps en dubbing.
Ce montage ne comporte ni teinture du corps, ni cerclage. On peut se poser la question de la capacité de teinter un corps en dubbing. Nécessiterait donc de choisir un dubbing de couleur proche de l’insecte naturel (jaune, beige, marron clair, etc...) voire de mixer plusieurs teintes de dubbing.

Fabrication d'un corps détaché

Montage à base de silicone:

Silicone body mayfly (Ephemera danica)

Montée par Laurynas Valasinavicius

Voir les matériaux.

Montage étape par étape.

Notes:
Sous-corps en silicone et corps en dubbing.
Voir la pose des cerques sur le silicone.
Noter que le montage du corps avec du dubbing est long et délicat.
Le corps de dubbing est de plus recouvert de silicone.
L’extraction du montage de l’aiguille est facilité grâce au silicone et on peut facilement donner la forme au corps avant séchage du silicone.

Questions: N'est-ce pas trop lourd? Sera-t-il possible de colorier le corps, sans doute après que le silicone soit sec?

Silicone body mayfly

Montage à base de synthétique:

Montage d'une mouche de mai à corps détache

Montée par PIQUARD Gérard

Voir les matériaux.

Montage étape par étape à base de film d’emballage d’ordinateur.

Noter que ce montage se fait directement sur l’hameçon mais on peut imaginer utiliser et expérimenter le film d’emballage d’ordinateur en utilisant une aiguille.
Questions: Mouche trop lourde pour une sèche?

Montage d'une mouche de mai à corps détache

Montage à base de latex:

Flexibler Fliegenkörper

Montée par William Ensiferum

Matériaux:
Gants en vinyle jetables,
Aiguille spéciale,
Crayons de couleur,
Briquet,
Matériau de la queue (inconnu).

Montage étape par étape.

Notes:
Montage basé sur un gabarit (pourrait être par exemple une pique en bois, un tube plastique, etc...) et du latex (imaginer d’autres matériaux comme les bandes de vinyl ou autre).
Voir L’outil de Daniel Wilmers Le Körpernadel

Flexibler Fliegenkörper

Autres montages par types

Montage à base de mousse:

Montage à base de vernis:

Montage à base de synthétique:

Montage à base de latex:

Montage à base de fibres:

Montage à base d'autres matériaux:

Pink Graylings Favourite Bug

Les articles traduits

Un certain nombre d'articles d'auteurs américains, donnant leur vision des choses, ont fait l'objet de traductions.

Pour accéder aux traductions d'articles vos dons pour la recherche sur la maladie de Charcot seront nécessaires, ainsi vous obtiendrez les mots de passe correspondants pour accéder aux articles suivants:

Article Hot spot

Credit image Fly Tyer Here’s a collection of flies tied with fluorescent orange hot spots. Even under ultraviolet light, the hot spots reflect orange light.

Hotspots Make Flies Sizzle! 
Article très instructif et intéressant sur les hot spots.
La traduction.

HOT SPOTS

Crédit image: History ~ Theory ~ Application ….. Loren Williams

HOT SPOTS
Hot Spots
History ~ Theory ~ Application ….. Loren Williams

La traduction.

Fly Fishing with Chris Dore

Crédit photo Chris Dore

Hot Belly Pheasant Tail

Trout and feather attractor nymph.
Un article donnant une sélection de nymphes attractives.
La traduction.

Simple Winter Grayling Pink Shrimp

The Four Kinds of Fishing Flies 
Théorie sur les quatre sortes de mouches.
La traduction.

Mouche domestique

Mouche domestique

When you can’t fish flies, tie them
Faire des montages lorsqu'on ne va pas à la pêche.
La traduction.

Over-or-Under-Cover_1200x-1


Fly Fishing Strategies: Over or Under? Your best bet on weight 
Article très intéressant sur le lestage des mouches.
La traduction.

Czech Nymphing 101

Czech Nymphing 101
Article sur la technique de la pêche à la nymphe au fil.
La traduction.

Copperbaetis Mayfly Nymph

The Importance of Fly Selection
Article sur l'importance du choix de la mouche.
La traduction.

Mayfly Baetis Nymph

3 Steps to Mastering Fly Selection
Deuxième partie du choix de la mouche.
La traduction

Mouche de mai

Etrait de la vidéo https://youtu.be/uIxtmGAWpFQ de Pascal Clouet

Match the Hatch
Troisième partie du choix de la mouche.
La traduction

Edge Bright Weighted Nymph

The Four Kinds of Fishing Flies
Quatrième partie du choix de la mouche.
La traduction

La Canche Montreuil

Credit image P.Clabaut. sur Wikipédia

Become a Master Observer
Devenez un observateur professionnel.
La traduction

Baetis Nymph

3 Ways to Improve Your Nymphing Fly Selection
Trois méthodes pour améliorer le choix de la nymphe.
La traduction.

Fisheye

La vision des couleurs chez les poissons

La vision des couleurs chez les poissons (et chez les pêcheurs) un article de Jean Paul CHARLES, un article extrait du Magazine Carnassiers du Web exosiste.com. A la lecture de cet article très instructif vous pourrez sans doute vous faire une idée de la façon dont les poissons voient vos mouches et sans doute d'en tenir compte pour vos imitations.

Des extraits 

"Nos carnassiers d’eau douce verraient comme vous et moi, un peu moins bien en vérité puisque nous disposons d’un nombre supérieur de cônes. Les poissons ont en revanche d’avantage de bâtonnets, ce qui améliore grandement leur vision nocturne ou par faible luminosité".

"D’autre part, les spécialistes s’accordent tous à dire que les poissons sont myopes. Cela est dû à la forme sphérique de leur cristallin (contrairement à celle des mammifères qui est ovale) et à leur faible capacité d’accommodation (la « mise au point »), puisque leur œil fonctionne comme l’objectif d’un appareil photo, en faisant varier la distance focale, et non en déformant le cristallin comme chez nous. En gros, ils verraient très bien de près, mais assez flou de loin."
Noter que cette dernière constatation est à l'origine d'un des arguments avancés par les américains pour justifier l'intérêt d'ajout de hot spots sur les imitations de mouches.

"Ça ne change rien à leur perception des couleurs, par contre les subtils détails de certains leurres doivent sans doute leur apparaître un peu brouillés ! Notons au passage que certains poissons ont en plus une membrane réfléchissante –le Tapetum lucidum pour les intimes- qui reflète le moindre rayon lumineux et qui donne au sandre ce regard de verre si caractéristique, que l’on retrouve aussi chez les chats et les chiens lorsqu’ils sont éclairés par les phares d’une voiture..."
D'où l'intérêt de monter des matériaux réfléchissants (tinsels holographiques, mylar, flashabou, etc...) sur vos mouches.

"Nous pouvons donc conclure que nos amis à écailles perçoivent correctement toutes les couleurs, exactement comme nous quand nous faisons de la plongée en apnée. Pour pratiquer ce loisir régulièrement dans les eaux limpides de la Méditerranée, je sais bien que toutes les couleurs s’estompent passés quelques mètres, suivant un ordre précis que voici :...."
Certaines couleurs seront donc mieux perçues que d'autres suivant l'éclairage et la profondeur d'eau.

"Oui, mais c’est compter sans la fluorescence ! Il s’est avéré en effet que la rétine de beaucoup de poissons était sensible au rayonnement ultraviolet alors que la nôtre ne l’est pas...La question est de savoir si nos poissons d’eau douce perçoivent également les ultraviolets. Il semblerait bien que oui, au point que certains chercheurs parlent de vision quadrichromate pour désigner cette faculté des poissons que nous ne possédons pas. Pour le sandre en tout cas- et tous les percidés- nous le savions depuis longtemps, devant le succès des rouges japonais et autre vert chartreuse. Mais il semblerait que les cyprinidés voient parfaitement eux aussi les couleurs fluorescentes, avis aux carpistes...il faut aussi mentionner les couleurs phosphorescentes, qui procèdent de la même façon que les fluorescentes, mais qui libère plus lentement la lumière, ce qui font qu’elles « brillent » dans le noir. Elles rayonnent également dans la lumière U-V, ce qui les rend incontournables pour les grands fonds. "
Ceci milite en faveur des hot spots fluorescents et phosphorescents. 

"Comme nous, les poissons ne distinguent plus les couleurs par faible luminosité, mais ils discernent beaucoup mieux les valeurs, les nuances de gris si l’on veut. C’est pour cela sans doute que le blanc et le noir sont des couleurs régulièrement prenantes. Dans la semi clarté de l’aube ou du crépuscule, il vaut mieux jouer à fond la carte des contrastes ! C’est pour cela aussi que les couleurs fluos sont plus visibles, car elles continuent d’émettre dans des longueurs d’ondes plus « claires ».  D’autre part, il-y-a l’aspect « éclat », c’est-à-dire l’or, l’argent, les reflets holographiques qui eux aussi sont gérés par les bâtonnets, ainsi que le mouvement."
Misons donc sur les couleurs fluos par faible luminosité... ou pas et sur les contrastes faisant également partie des critères des hot spots.

"Mis à part les rivières à truite et les étangs calmes et limpides, la visibilité dans nos lacs et nos rivières ne dépasse pas 1 ou 2 mètres de profondeur, souvent moins. Dans ces conditions, et au vu de ce qui précède, je pense qu’il vaut mieux miser sur le contraste que sur la couleur à proprement parler. Les fonds sont clairs ? Prenez des leurres foncés, de n’importe quelle couleur, et vice versa."
Peut-on l'appliquer aux mouches?

Des conseils: 
"Évitez le naturel ! Il faut déclencher l’attaque en énervant le poisson, pas en essayant de le tromper. En résumé, je dirais que le blanc et l’argent (holographique ou pas) sont les couleurs les plus régulièrement prenantes.
Quand on ne sait pas quoi choisir, il faut commencer par celles-là.
Dans les eaux très claires, les leurres aux couleurs réalistes seront mieux perçus, mais seront-ils plus efficaces que des couleurs « flashouilles » ? Rien n’est moins sûr face à des poissons agressifs, comme je viens de le dire..."

Bien que ces derniers conseils s'appliquent aux leurres pour carnassiers, à la lecture de cet article sur la vision des poissons, on comprend mieux pourquoi les pêcheurs et monteurs américains ont introduit le concept de hot spot dans le montage des mouches artificielles.





Czech Nymphing 101

Czech Nymphing 101

Des conseils techniques pour
pêcher à la nymphe


Steve Parrott nous enseigne comment pêcher à la nymphe au fil.
Une vidéo très intéressante sur les différentes techniques et montages, en particulier sur les méthodes de pêche à plusieurs mouches.
Voir également les couleurs des nymphes et les points principaux de la méthode appelée  "Méthode Tchèque."
Note: On s'aperçoit à la lecture des sous-titres anglais de la vidéo qu'il y a des erreurs, à plus forte raison dans les sous-titres traduits. cette remarque est générale et s'applique à toutes les vidéo offrant les sous-titres et traductions automatisés. J'ai donc entrepris les corrections et ajouté les ponctuations dans les textes des sous-titres de la vidéo.

Textes corrigés des sous-titres de la vidéo:

Rigging and selecting flies

Setting up your flies for the Czech method.

You have a couple different options so you can run three flies which is great for big water deep water. It can be a little more problematic when fishing it wants to tangle a little bit more especially when you catch a fish.

Three fly rig


When setting up that three fly method though you'll want to light fly on the very first dropper tag, the middle position second drop or down is going to be your heaviest fly. That way the Flies will actually sink in a V when they come down and you'll have a light slide on top and the heaviest fly your anchor fly is going to be in the middle position​
in a three fly rig.

Two fly rig

When you're setting up a two fly rig you always want the heaviest anchor fly on the bottom or point position and then you can run a lighter offering up top, whether it will have a bead, not to be, no weight, a little weigh, it doesn't really matter in that top position.

Shallow water rig

The only time you would switch those flies around on a jack nymph rig, as well as a Polish or a French rig and even the Spanish, is if you want to fish some really shallow water and that bottom fly is going to hang up really bad in that six to 18 inches of water you're going to move your heaviest fly up to the dropper tag and run your lighter fly on the back that way with moving the rod up and down or back and forth downstream you can control the depth of your drift a little bit better because if you're trying to control the depth of the drift with the heaviest fly on the bottom then you're going to be lifting it to wear your top fly is not in the water. So shallow water you move that heavy fly up to the point.

What color flies do you fish

That's really your personal preference. The way I look at it is first I'll choose weight.
I try to color code all my flies with a little head or some kind of classification. I know how much these flies weight then as far as color choices we all know our home waters. Pick the color that you like. The color that you have the most confidence in my favorites are the catus greens, brown and orange woven nymphs, green and orange woven mints. There will be instances where I want to fish shrimp colored patterns and then I'll go with these super flashy flies. Sometimes we call those wilds or clown flies. They look like nothing in the river yet they're just there in a tractor. It's kind of like your flashback myths. But fly selection is completely up to you and then make notes when you fish a river and this fly worked really well on. This date make a note of it.
When you set up your flies you want to have them at least 20 inches apart, when I say 20 inches apart you've got to drop or tag. That dropper tag is going to be 8 to 10 inches. You want to let that dropper tag hang and from the point that it's at the bottom where the fly is attached to the tag from there 20 inches apart. Plus with having these flies 20 inches apart you can really control it back.

Approaching the river

So, when approaching the river, you want to start you want to fish the edges. If you don't fish the edges of the river, you're probably going to walk across five or six fish that you could have called. These fish are tucked in next next to the bank with this higher flow and so you want to start low.
You got your flies in your hand, nice little loop down below your fly line to give you some tension and then very very very little fly line out the end of the rod tip. I've got my indicator and about four inches of fly line out so what we're going to do now I'm going to point my rod downstream and just kind of flip my flies out into the water.
I'm going to come to the one o'clock position and I'm going to pop it right in there drift; drift right at the very end of this drift we're going to give a quick position set it's an up and out to the one o'clock position. That way we can cast again go right back in the river. We're drifting drifting drifting if you haven't felt to take up and out as I'm casting this line into the water you can see that I instantly tighten up on it and start moving the rod tip downstream.
With the Czech Polish French or Spanish method flies hit the water they go to the bottom as you create that 45-degree angle with your line entering the water
You've got one fly that's tumbling across the bottom. Your other flight is kind of rolling up in the water column, so you're allowing the water to just roll that fly around on that dropper tag and it just looks like natural flies.
Drifting although these flies are not that natural looking it's more we're getting back into that. We want the fish to to take it not being selective but being opportunistic. So you're able to cover the water column. However high hold your rod or adjust it to get to these fish. So you can cover a lot more water with a lot less effort. The one thing you never want to do is bat cast these flies they're so heavy.
There's no taper on the leader so the power transfer coming from the rod to the fly line to the leader is pretty much killed what we're relying on is the weight on the end.
The leader from the Flies to propel these forward the Flies are ridiculously heavy and some of these are upwards of four grams apiece so when they hit the water it's like Apollo 11 coming back in for re-entry. So is that a presentation cast no you want to take these flies you want to drive them in the water wha you're relying on is the fast water that your fishing is actually deadening just about any sound that the fish will hear.
They'll pick up the splash sometimes with the lateral line and they'll think it's food. So a lot of times they'll swim right over there and eat it. But are you worried about delicate presentations?
With this method no so you want to bring your rod tip to the one o'clock position.
Lob cast it in tighten up on it the ultimate goal is to keep the line going into the water at a 45 degree angle and you're slightly pulling downstream like so. As you can see I'm crouched down I don't want to spook any of these fish if there any right here in this little side seam complete Czech ninfea.
You're going to get a foot two feet max above that fish or where you think fish might be you're going to lob it in there.

You're going to tighten up on it and start your drip and that first two feet before you where you think the fish are you're going to adjust your drift to make sure it's rolling across the bottom.
It's not uncommon that you're looking at a fish or looking at a run knowing there's fish in there. You love it a foot to two feet above where you actually think the fish are and you hook one above it because as soon as flies hit they are in contact with the bottom and the fish typically just swim over. Pick them right up we're going to break this river down into 12 inch sections we're going to go across the river starting right next to the bank twelve inches across right in there again. We're going to move across the river drift drift drift drift.As we get to the end we're going to give a quick position set which is up a little snap of the wrist in an upward motion.
I see a lot of anglers on the river they'll make three four five cast in a section there's no fish there and they move with this method. I like to break the river down into a foot twelve inch sections, I like to make eight to ten cast in every section that way I know I've gotten at least four good drifts through there my flies are on the bottom and if there was a fish in there then my opportunities to catch it just went up. Then you move over and you cover another section of water. So a run or riffle I'll break it down twelve inch sections and then may be eight ten feet long. So it'll take me a while to fish a little piece of water and you can swatch anglers with standard rigs they just jump in there four or five cast. There's nothing in here which is great news you can move right in there and just catch all the fish that they just left got.
This big Rolly piece of water right here a lot of times away that hydraulic words. The fastest current is going to be in the top six to twelve inches of water and I can fish right underneath that with this rig because the Flies are so heavy they'll get down. So I'll throw it right up at the top of it and drift it down through there quick position. Set a lot of times if you catch a fish orout from underneath this Rolly water like this they had no idea you were there with the Czech polish French or Spanish method you can get up into that riff flea water which is where fish moved to feed and you can really catch a lot of fish out of those waters that you're typically going to miss with your standard indicator rig and the reason that is is just the way it sinks it sinks in an arcing motion where the heavier flies that we use on the to fly rig when they hit the water they're right on the ball instantly and you're covering that water quickly a lot of times you'll cast up into that fast water and say oh there's not a fish in there and by the time you tighten up on the rig after you've made your cast the fish is already eating your fly and jumping out of the water with it. With fishing this heavier fly with level leaders you are in contact with the bottom. If there's a lot of sticks and debris in the bottom of the string you're going to hang up a lot. So I'm hung up on the bottom now a lot of times.
What happens if you'll just slide up a little bit and just move very methodically if you'll get your rod tip over you strip down a little bit a lot of times it'll just pop right out if you don't fish these on droplet tags like we're going to show you in the rigging section. Then the way that you're keeping your 45-degree angle of your leader into the water you're basically letting the hook point rod and that's the first thing that's going to any stick rock Boulder it's going to come in contact with and it will hang up instantly where being on the tag it's allowed to roll like a bowling ball down the river. So most anglers on the stream when you watch them fish whether it be an indicator or a dry fly they get a tape fish indicator goes under they'll lift it straight up and hook with the Czech method. Your rod tips parallel to the water you don't have that you're not high-sticking. So as you're drifting drifting drifting and that indicator jumps you feel the rod bump you know quick vibration or you see the fish. It's an up and away hook set. So you're swinging the fly into the fish's mouth even more if you lift it straight up that fish may have started to realize okay this is not real and I'm spitting it out or so you're pulling it back into the fish at that point in time when you've got them hooked. Then you want to get right above them keep your rod tip high keep the tip over the fish and fight them. The only bad part about setting the hook down in a way with this method is when you if you hit a smaller fish now a lot of times they'll jump out of the water and start cartwheeling end-over-end and with the heavy tungsten being flopping around you'll lose a couple but not a very common thing that happens because the way you're driving that hook you'll usually have them right in in the top of the mouth or in the corner which is you get extra points for putting them there. So you really want to get that fish on the reel you've got a nice reel. You've got a nice drag system with it use it the drag is much more sensitive than your finger your typical reaction when a fish makes a hard run on you is to clamp down on the line well the fish is going south the lines trying to go south and you're stopping it or pulling it back north something's got a break and it's going to be the tip hopefully not the rod but usually the dipping get the fish on the reel let the reel do its work you don't feel like you have enough drag is when you're playing and always reach up and just adjust the knob a little bit give a little more tension to the point where it's not locked down.
Traduction souhaitée?

Cut Loop Nymphs

Cut Loop Nymphs

New method to add gills or legs using a spiral wrap of fibres.

Nouvelle méthode pour ajouter des branchies ou des pattes à l'aide d'un enroulement de fibres en spirale.

(Les pattes sont ici en organza.)


Voir les matériaux.

Montage étape par étape.

Méthode un peu lourde. Astucieux mais peut-être lui préférer d’autres montages de pattes. Ne pas mettre de vernis mais de la colle pour le noeud final.
Je n’ai pas très bien saisi à quoi servait le sous-corps de couleur argent sauf si on admet d'espacer un peu les enroulements du fil élastique pour le laisser apparaitre entre les enroulements et que, suivant la couleur utilisée pour le fil élastique, on peut obtenir un reflet par transparence.

Notes de l'auteur:
A great way to easily add multiple gills and/or legs to nymph or shrimp patterns. A spiral of fibres is wound up the body over a plastic tube held in place under the body with temporary thread wraps. The fibres are then locked in place along the back with UV-resin, the tube removed and the resulting loops cut to form the gills or legs. I've used organza fibres in the video, but the same method could be used with any long synthetic fibre. Thanks for watching. Traduction souhaitée?


Petit-glossaire-de-la-peche-en-eau-douce-9782910550912_0

Fly fishing terminology (in alphabetical order)

TERMINOLOGIE DE LA PÊCHE À LA MOUCHE

(PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE)

Termes anglais de pêche fréquemment utilisés

Traduction souhaitée?

Fly Fishing Lingo

Fly Fishing Terminology (in alphabetical order) par Redington :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

A
Anadromous Fish: Fish that are born in freshwater, migrate to saltwater to grow and return to freshwater to spawn, such as salmon and steelhead.

Arbor: The center part of a fly reel where first backing and then line is wound (see Large Arbor, Standard Arbor, Mid-Arbor).

Arbor knot: A knot used for tying backing to the arbor of the fly reel.

Back to top

B
Back Cast: In fly fishing, casting is a back-and-forth motion of the rod and line that allows you to place your fly where you'd like. The back cast is when your rod and line are behind you.

Backing: An added braided line that connects the reel's spool to the fly line. Since fly lines average 75-115 feet in length, the lines require backing for those adrenaline-charged times when a large fish runs out all of the regular fly line.

Barb: The backward facing projection cut into a hook.

Barbless: Barbless hooks are either manufactured without a barb or the barb is squeezed down using hemostats or pliers. 'Going barbless' makes it easier to remove a hook and minimizes the handling and potential damage to a fish you intend to release.

Beadhead: A style of fly utilizing a bead immediately behind the hook eye. Some beads help a fly sink, but others are floaters.

Blank: A hollow rod is called a blank. It has no guides, ferrules or reel seat. Fly rods are produced by wrapping sheets of fiberglass and graphite material around a carefully tapered steel rod (called a mandrel).

Blood Knot: The most widely used knot for tying two pieces of monofilament with similar diameters together; the best knot for construction of a knotted tapered leader.

Break off: A break off is that heartbreaking moment when an unusually strong or large fish snaps the line, typically due to an undersized tippet or worn leader, or a poorly tied knot.

Butt section: 1) the thicker end of a tapered leader that is tied to the fly line and 2) the last section of a rod, at the end of the handle.

Back to top

C
Caddis: One of the three most important aquatic insects imitated by fly fishers 'the other two being mayflies and midges' found worldwide in all freshwater habitats. The adult resembles a moth when in flight; at rest the wings are folded in a tent shape down the back. The most important aquatic state of the caddis is the pupa, which is its emerging stage (see Larva, Pupa and Emerger).

Cast: This is the motion you make when you collectively 'throw' a fly rod, reel and line. There are different types of casting for different fishing applications. (See Back Cast, Overhead Cast, River Load Cast, Roll Cast, Water Tension Cast).

Casting arc: The path that the fly rod follows during a complete cast.

Catch and release: A practice within fly fishing intended as a technique of conservation. Fish should be fought quickly and never allowed to tire to the point of exhaustion to prevent injury or death. After capture, the fish is unhooked using wet hands ' or no touching if possible ' and forceps and returned to the water as quickly as possible. If necessary, resuscitate by pointing the fish's head upstream into the current and waiting until it swims off under its own power.

Chironomid: A scientific name for the members of the Diptera family of insects commonly known as midges. In the pupae stage they typically appear to be small aquatic worms. In addition to caddis and mayflies, one of the most important insects in a trout's diet.

Click Drag (or Click & Pawl Reel): A mechanical system on a fly reel used to slow down or resist the pulling efforts of a fish, so as to slow the fish down and tire it to the point where it can be landed.

Clinch Knot: A universally used knot for attaching a hook, lure, swivel, or fly to the leader or line; a slight variation results in the Improved Clinch Knot, which is an even stronger knot for the above uses.

Cone Head: Same as a beadhead but the bead is cone shaped.

Covering (or Delivery): Used to describe the action of casting the fly to a fish or into a promising-looking area of water.

Current Seam (or Seam): Current seams are formed by the nature of current flow. Usually the middle of a river or stream contains the fastest flow with its edges having slower flows due to friction with the bank and the streambed obstacles. A stream channel's curvature redirects its heaviest flow away from the remainder of the stream creating current seams.

Back to top

D
Damselfly: An important still water aquatic insect most commonly imitated in the nymphal form, with hatches usually occurring in early to mid-summer. Adult looks similar to a dragonfly but smaller and folds its wings along its back when at rest.

Dead Drift: A perfect float in which the fly is traveling at the same pace as the current, used in both dry fly and nymph fishing (see Mending Line and "S" Cast).

Delivery (or Covering): Used to describe the action of casting the fly to a fish or into a promising-looking area of water.

Disc Drag: A mechanical system on more expensive fly reels intended to efficiently slow and tire a fish that is taking line. Resistance is created between discs that apply pressure as line is pulled from the reel. Different from the click drag, the disc drag is smoother and less likely to create a sudden stopping resistance that will break the line.

Dorsal Fin: The fin on the back of a fish, sometimes divided into two or three partly or entirely separate sections.

Double Haul: In this cast the fly fisher quickly pulls and releases the line on both the back cast and the forward cast. It is used to create greater line speed, enabling the caster to reach farther or cut through wind.

Double Taper (DT): A standard fly line design in which both ends of the line are tapered, while the greater portion or "belly" of the line is level. An excellent line for short to moderate-length casts and for roll casting, but not as well suited for distance casts.

Drag: (1) An unnatural motion of the fly caused by the effect of the current on line and leader. Drag is usually detrimental, though at times useful ' such as imitating the actions of the adult caddis. (2) Resistance applied to the reel spool to prevent it from turning faster than the line leaving the spool (used in playing larger fish).

Drag-Free Drift: This is accomplished when you minimize the effect of the current flow on the fly. This is equally important when fishing dry flies or nymphs. Trout are more likely to take food moving at the same speed as naturals being carried by the current and may even be spooked by flies moving too fast or too slow.

Drift: Four types of drifts: Straight upstream from you, upstream and across from you, downstream and across from you, straight downstream from you (see Fishing the Drift).

Dropper: A practice of fishing two flies at the same time, often one on the surface and a second underwater. A classic combo like the 'Hopper-Dropper' features a dry fly grasshopper pattern with a small nymph or emerger pattern tied off the bend of the hook. A dropper effectively doubles your chances of finding which type of insect and imitation fly the fish are keying on.

Dry Fly: Any fly fished upon the surface of the water, usually constructed of non-water-absorbent materials. Dry flies are most commonly used to imitate the adult stage of aquatic insects.

Dry Fly Floatant: Chemical preparation that is applied to a dry fly to waterproof it immediately before use; may be a paste, liquid, or aerosol.

Dun: (1) First stage in the adult mayfly's life cycle, usually of short duration of 1 to 24 hours. This is the stage most often imitated by the dry fly. (2) A darkish gray-blue color that is very desirable in some fly tying materials.

Back to top

E
Eddy: A section of water that is less disturbed than the surrounding water, often found on the edge of a current or where two streams converge.

Elbow Control: The idea in the overhead and roll cast is to obtain a tight, wind-cutting loop that will roll line accurately to the target. To achieve a tight loop, maintain your elbow on a constant level as you move the rod from the pickup, to the back cast, to the forward stroke. Holding the elbow "on the shelf" is much easier done when the feet are placed as described in the Stance. When your upper body can pivot with little constriction as you move the rod back and forth, the elbow will almost automatically stay in a constant plane.

Emerger: Pertaining to aquatic insects, the name used to describe that time frame when the nymph reaches the surface and the adult hatches out. The emerging nymph may well be the single most important nymph phase for the fly fisher to imitate.

Back to top

F
False Cast: A standard fly fishing cast used to lengthen and shorten line, change direction and to dry off the fly; frequently overused. In false casting, the line is kept moving backward and forward without being allowed to touch the surface of the water or the ground (see Casting Arc, Back Cast, and Forward Cast).

Ferrule: A collar that is found at the point where sections of a fly rod are joined. The end of one section fits inside the end of another, in an overlapping fashion at the ferrule.

Fingerling: A small, immature fish, such as a juvenile trout.

Fishing the Drift: This is the process of fishing from your target point to where you will pick up the line for your next cast. If you chose your initial casting position carefully, you can get a long drift, maximizing your chance of catching a fish.

Fish Ladder: A series of interconnected pools created up the side of a river obstruction, such as a dam, to allow salmon and other fish to pass upstream.

Floatant: A water-proofing (usually oily) salve or cream that is used to help flies, leaders and fly lines float.

Floating Fly Line: The best all-around fly line in which the entire line floats (see Double Taper, Level, Shooting Head, Weight Forward).

Fluorocarbon: Tippet or leader material that is virtually invisible underwater, sinks quickly and doesn't reflect light on the water surface so fish can't see it.

Fly: A hand-tied artificial lure imitating natural insects or baitfish to entice fish. Flies incorporate different natural and synthetic materials wound onto or otherwise secured on hooks.

Fly Casting: A standard method of presenting a fly to a target using a fly rod and fly line, involving many different casts (see Back Cast, Forward Cast, False Cast, Roll Cast, "S" Cast, and Shooting Line).

Fly Line: Special line designed for fly fishing. It is made of a tapered plastic coating over a braided Dacron or nylon core; available in several tapers and in floating, sinking and sink-tip styles (see Double Taper, Shooting Head, Weight Forward, Sink-tip, and Floating Fly Line).

Fly Pattern: Also called a 'recipe,' this is the fixed design of materials and positioning of parts that make up an artificial fly.

Fly Reel: Fishing reel used in fly fishing to hold the fly line.

Fly Rod: A type of fishing rod especially designed to cast a fly line. Fly rods differ from other types of rods in that the reel attaches at the butt of the rod with the rod handle always above the reel. Fly rods usually have more line guides than other types of rods of the same length. Fly rod lengths vary, with common lengths being between 7 and 9 feet. Materials used in fly rod construction are bamboo, fiberglass, and graphite.

Fly Tying: The process of building fishing flies by hand using thread and various natural and synthetic materials.

Forceps: A hand-operated medical instrument widely used in fly fishing to remove flies from the jaws of a hooked fish. Smooth or lightly serrated jaws utilize a ratchet-locking mechanism to clamp onto the hook until you release them. Also called hemostats.

Forward (or Power) Stroke: In fly fishing, casting is a back-and-forth motion of the rod and line that allows you to place your fly where you'd like. The forward cast (or stroke) is when your rod and line are cast in front of you, toward your target. Imagine a clock on the wall to your right (casting instructions are the same for right or left-handed casters). Keeping the forearm, wrist, upper arm and shoulder in the same plane as the back cast, drive the whole arm forward, loading the rod. Continue the forward (power) stroke until the rod reaches the ten o'clock position. Then let the rod tip drift down slightly and let go of the line with your non-casting hand, shooting the line toward your target. (see Power Stroke)

Forward Taper: (see Weight Forward).

Foul Hook: To hook a fish anywhere but in the mouth.

Freestone: A type of river or stream with a significant gradient, resulting in medium to fast-moving water. Although the upper reaches of a freestone stream may be spring-fed, the vast majority of its flow comes from run-off or tributaries. The fast-moving water inhibits the growth of weeds or other rooted vegetation resulting in a 'Free Stone' bottom. Less fertile than spring creeks, freestone streams have smaller and less diverse aquatic insect populations. Fewer bugs in faster water usually results in fewer but more opportunistic trout.

Fry: The first stage of a fish after hatching from an egg.

Back to top

G
Gel-spun polyethylene: A synthetic fiber that is extremely thin, supple, slippery, abrasion resistant and strong. Stronger than steel for its size, it is often used as a braided fly line backing where large amounts of backing are needed and space on the reel is limited.

Graphite: The most popular rod-building material in use today, graphite offers the best weight, strength and flex ratio of any rod building material currently available.

Gravel Guards: Flaps on each wader leg that hook over wading boots to further secure the waders and to prevent debris from getting inside the wading boots. Most waders today have built-in gravel guards with elastic bottoms and hooks to keep wader leg in place.

Grip: The cork handle of a fly rod, generally made of cork rings shaped in several different ways including a cigar grip, full-wells grip and half-wells grip. To grip: First locate the balance point of the rod by placing the rod on the edge of the index finger with the reel pointing down. The balance point is where the rod is level or close to it. This point is generally about 1/4 to 1/2 inch back from the front of the cork grip on most rods.

Back to top

H
Hatch: A large number of flies of the same species. 


Haul: A pull on the fly line with the non-casting hand to increase the line speed to gain greater distance. This is done effectively during line pickup (see Double Haul).

Headwaters: An upstream section of the river before the main tributaries join it. This section is typically much smaller in width and flow than the main section of the river. 


Hemostat: A clamp or forceps used by fly fishermen to remove flies from the mouths of trout. 


Hook: The foundation upon which the fly is tied. Hooks are made from steel wire and are either bronzed, cadmium coated, or stainless. Hook designs are variable; the style used depends upon the type of fly being tied. Hook sizes range from tiny to huge and to a degree are standardized based upon the gap ' or gape ' defined as the distance between the hook shank and the hook point.

Hook Keeper: Made of a loop of thin wire built into the shaft of the fly rod near the grip, a keeper safely secures the fly while still attached to the line. This prevents losing the fly to streamside foliage and grasses on the walk to the next promising spot. 


Back to top

I
Imitative Flies: Tied to more closely match specific insects, imitative flies are most effective on finicky trout living in clear, fertile, slow-moving streams supporting large populations of aquatic insects.

Impressionistic Flies: Tied to loosely suggest a variety of insects or insect families, impressionistic flies are usually most effective in streams with medium to fast water with less dense populations of aquatic insects. 


Improved Clinch Knot: One of the most widely used fishing knots, it provides a good method of securing a fishing line to a hook, lure, or swivel. 


Indicator (or Strike Indicator): A floating object placed on the leader or end of the fly line to "indicate" the take of the fly by a fish or to indicate the path of the drift of the fly. Made of materials such as floating putty, poly yarn (soaked with floatant), foam and rubber, strike indicators are very effective when nymph fishing with a slack line.

Back to top

J
Jumping Rise: This is when a trout comes out of the water to catch a rising insect, possibly indicating a caddis hatch is occurring.

Back to top

K
Knotless Tapered Leader: A fly fishing leader entirely constructed from a single piece of monofilament.

Knotted Leader: A fly fishing leader constructed by knotting sections of different diameter leader material to each other to make a tapered leader. Most commonly used knots to construct such a leader are Blood (or Barrel) Knot and Surgeon's Knot (see Blood Knot, Surgeon's Knot, Leader, Tapered Leader, Leader Material). 


Back to top

L
Large Arbor: Compared to a standard fly reel's narrow 'arbor,' the diameter of the line-holding area on a large arbor reel is a wider. This important design difference greatly increases line retrieve rate. With the large arbor reel, fly fishers are able to consistently strip off long lengths of slack line for casting, and then reel it up quickly when playing a fish or moving to a different spot. Bigger coils of line coming off the reel allow for easier casting with fewer tangles. Also, a large arbor reel's drag works more soundly because as a fish pulls out line, the effective spool diameter remains nearly constant.

Larva: The immature, aquatic, growing-stage of the caddis and some other insects. Many species of caddis larva build a protective covering of fine gravel or debris to protect them in this stage. The larva is a bottom-dwelling, non-swimming stage of the insect.

Lay Down (after the pick-up): A fly fishing cast using only a single back cast. The line is lifted from the water and a back cast made, followed by a forward cast that is allowed to straighten and fall to the water, completing the cast (see Pickup).

Leader: The section of monofilament line between the fly line and the fly. It is usually tapered, so that it will deliver the fly softly and away from the fly line (see Knotted Leader, Knotless Tapered Leader, Turn-over, and Monofilament).

Lie: The areas in a river or lake where fish hang out, optimum lies are typically out of the main current, present cover from predators or provide a good source of insects and other food.

Line Weight: The weight of the first 30 feet of a fly line determines the line weight of a rod or reel. This measurement system is used as a way to standardize fly lines in matching them to fly rods of differing stiffness. Line weighting is not a linear numbering system; the first 30 feet of a #6 weight line weighs 160 grains, while the first 30 feet of a #3 weight line is 100 grains.

Loading the Rod: When either a forward or backward cast is made, the weight of the line puts a bend in the rod thus 'loading' or storing the energy necessary for the ensuing forward or backward cast.

Loop to Loop: A way to connect a fly line and a leader by making a loop at the end of the leader ' using a Perfection Loop knot ' and joining it to a loop at the end of the fly line. Loop-to-loop connections are sometimes made from a leader to a tippet.

Back to top

M
Matching The Hatch: An attempt by a fly angler to select an artificial fly that imitates the color, size, shape and behavior of natural insects that fish are feeding on at a particular time. Often when a hatch is happening, fish become very selective and refuse insects that do not match the predominant insects present.

Mayfly: Commonly found in cold or cool freshwater environments, mayflies are the most commonly imitated aquatic insects worldwide. Most dry fly and nymph patterns imitate these insects. The nymph stage of the mayfly lasts approximately one year; adult stages last one to three days. The adult has one pair of upright wings, making it look like a small sailboat.

Mid-Arbor: This refers to the size of area of a reel that holds the fly line. A mid-arbor reel is your 'middle' option between a standard arbor reel and a large arbor reel. A mid-arbor design gives you a large line capacity plus the added benefits of rapid retrieve and reduced line coiling over a standard arbor.

Minimizing Stream Current Drag: Mending your line by throwing a loop of line into the drifting line can help it to move at the same speed as the current, reducing current drag. Depending on the cast and the drift situation, appropriate mends may be upstream, downstream, or a series of 'S' mends.

Mending Line: A method used after the line is on the water to achieve a drag-free float. It constitutes a flip, or series of flips with the rod tip, that puts a horseshoe shaped bow in the line. This slows the speed with which the line travels if mended upstream and speeds up the line if mended downstream. For example: If a cast is made across the flow of the stream and the fastest part of the current is on your side of the water, an upstream mend would be required to slow the rate of the line's drift downstream. Thus, your line will better keep pace with the fly traveling in the slower water on the far side of the main current.

Monofilament: A clear, supple nylon filament used in all types of fishing that is available in many breaking strengths and diameters (see: Breaking Strength).

Back to top

N
Nail Knot: A method used to attach a leader or butt section of monofilament to the fly line and of attaching the backing to the fly line; most commonly tied using a small diameter tube ' such as section of a plastic coffee stirrer ' rather than a nail.

Narrow Loop: As the fly line travels through the air it should form a narrow loop to cut wind resistance. In appearance a narrow loop resembles the letter "U" turned on its side and is formed by using a narrow casting arc.

Nymph: The immature form of insects. As fly fishers, we are concerned only with the nymphs of aquatic insects.

Nymphing: Describes fish actively feeding on nymphs as well as the method of fishing imitation nymph patterns ' typically weighted flies and added split-shot on the leader fished under a strike indicator ' to catch them. In riffles and other shallow areas of a river, a fly angler wearing polarized glasses may see the silvery 'flash' of a feeding trout trying to dislodge nymphs from rocks or quickly moving to take naturals drifting with the current.

Back to top

0
Open Loop: The signature cast where the loop 'opens' as it travels through the air. A common malady for new casters, an open loop is caused by a very wide casting arc, resulting in increased wind resistance on the line and decreased accuracy.

Overhead Cast: This is the traditional fly rod cast most people associate with fly fishing. It is used for presentation of everything from nymphs and streamers to wet flies and dry flies. The Basic Overhead Cast has five parts: Pause, Pickup, Back Cast, Power or Forward Stroke and Shooting the Line

Back to top

P
Palming: Gently applying the palm of your hand against the spool edge of a fly reel is an effective method to help slow the release of line when fighting large fish.

Pause: This is the part just before you begin your pickup. Allow a moment for the river current to straighten your line below you. This makes it easier to perform the pickup. Strip some line toward you and hold it in your non-casting hand in loose coils, or larger coils at your feet if making longer casts (this retrieved line is for shooting toward the target).

Pectoral Fins: The pair of fins just behind the head of a fish.

Pelvic Fins: The pair of fins on the lower body of a fish; also called ventral fins.

Perfection Loop: This is a knot often used to create a loop in a piece of monofilament, frequently at the butt end of a leader for the loop-to-loop connection.

Pickup (and Lay Down): In this part, you lift the fly line off water by moving your hand, wrist, forearm and upper arm in an upward arc. Then bend the elbow and move the wrist, forearm and upper arm in a backward motion rotating at the shoulder. This will pick the line up and start the back cast over your shoulder (see Lay Down).

Polarized Sun Glasses: Sunglasses with iodized lenses that block incident light (glare) and thus allow anglers to better see beneath the surface glare of water. An ideal accessory to help any fly angler to better spot fish.

Pool: A segment of a river or stream featuring slower currents and increased depths that helps protect fish from predatory birds and animals. Pools also give fish a rest from swimming against heavier currents, particularly important during spawning migrations.

Presentation: The act of casting the fly on the water and offering it to the fish. The objective is to present the fly in a manner similar to the natural insect or food form that you are imitating. The variety of presentations is infinite and changes with each fishing situation.

Pupa: In insects, the transition stage between the larva and the adult. To fly fishers, caddis pupa are the most important of these insects.

Back to top

R
Reach Cast: A cast used for adding extra slack in the line, or when fishing downstream, in order to provide a more natural float.

Redd: A hollow scooped in the sand or gravel of a riverbed by breeding trout or salmon as a spawning area.

Reel Seat: A mechanism that holds the reel to the rod, usually using locking metal rings or sliding bands.

Retrieve: Bringing the fly back toward the caster after the cast is made. Retrieves can be done in a variety of ways, but the most important point is to remember to keep the rod tip low and pointed straight down the line.

Riffle: A quickened flow of water over smaller rocks or gravel, either at the head or tail of a pool. Often a foot-or-less deep in the late season, riffles can be very productive when fished with a two-fly rig, often nymphs.

Riparian: A term that describes anything of, inhabiting, or situated on a riverbank; often used in connection with ownership and fishing rights.

Rise: Rise forms are the patterns a trout makes as it takes a fly. There are several distinctive forms (see Sipping Rise, Jumping Rise and Tailing Rise).

River Load (or Water Tension) Cast: This is a cast, motion or technique where the caster uses the river's current to load the rod. Let the line get straight and almost 90 degrees in relation to the rod tip. Point the rod down toward the water. Using a side arm motion, quickly move the rod toward the target. The force of the river's current and your motion against the current will quickly load the fly rod.

Rocks: Rocks provide a break in the current, allowing fish to station themselves in front of and behind them to feed, particularly medium to large rocks. As water passes over the sides of rocks, the current speed is reduced, making it easier for fish to hold. Fish generally will not expend more energy than necessary to catch food.

Rod Flex: The manner in which the rod bends during the cast during the acceleration phases of the cast, forward or back. Tip-Flex rods bend primarily through the tip section, Mid-Flex rods bend down into the middle section, and Full-Flex rods bend throughout the entire rod during the cast.

Roll Cast: This is a main cast every fly fisher should master. It can be used to cast short to medium distances - 15 to 30 feet of line. It can also be used as a means of picking up the line off the water. When performed properly, this cast can deliver small dry flies to large nymphs.

Run: A place where the water comes in between a bank and a rock or between two rocks. A run can be fast to slow. If the run has several large rocks along one side, trout can hold against the side of these rocks. The same applies to a bank area.

Back to top

S
"S" Cast: A cast used to put deliberate and controlled slack into a cast; used in getting a drag-free float and in conjunction with mending line (see Drag, Dead Drift, Mending Line).

Scud: A small freshwater shrimp-like crustacean that is present in most trout waters and serves as a food source for trout; very prevalent in spring creeks.

Seam (Current Seam): (see Current Seam)

Seam Water: The area where two current flows comes together (one slower, one faster), ideal for holding trout. Fish will hang out in the slower flow and dart out into the faster flow to capture a tasty morsel. Look for seam water where an island splits the main current or a couple of large rocks may divert part of the main flow.

Sea-run: Trout that that hatch in fresh water, migrate to the sea to mature and return to fresh water to spawn are known as sea-runs. Species include browns, cutthroats and rainbows. Rainbow trout ' in the Pacific Northwest and Great Lakes ' are the best-known sea-run trout, called steelhead.

Setting the Hook: The act of pulling the hook into the flesh of the fish's mouth. The amount of effort needed to do this varies with the size of hook, type of fish, and breaking strength of leader; people often strike too hard on trout and warm water fish and not hard enough on salmon and saltwater fish.

Shank: The long straight part of the hook between the eye and the bend.

Shooting Line: The process of extending the length of your fly cast by releasing an extra length of fly line (usually held in your non-casting hand) during the forward/presentation part of the cast. This technique allows a fly angler to false cast a shorter segment of line and then only at the time of the final forward cast to bring a longer segment of line into play.

Shooting Taper (ST or Shooting Head): A short single-tapered fly line, shooting heads are designed for longer casts with minimum effort. Shooting heads allow you to switch between different line types (floating, sinking, sink-tip, etc.) by quickly interchanging head sections. Most commonly used for salmon, steelhead and saltwater species, shooting heads can be used in all types of fly fishing.

Sink Rate: The speed at which a sinking fly line sinks; there are at least 6 different sink rates for fly lines, from very slow to extremely fast.

Sink-Tip Fly Line: A floating fly line where the tip portion sinks; available in 4-foot, 10-foot, 12-foot, 15-foot, 20-foot, 24-foot and 30-foot sinking tips. The 10-foot sink-tips are most commonly used and are practical in many applications. Sink-tip lines are useful in all types of fly fishing, but especially in wet fly or streamer fishing.

Sinking Fly Line (S): A fly line in which the entire length of the line sinks beneath the surface of the water.

Sipping Rise: A quiet trout-rise that produces a circular waveform, much like a rock dropped in a pool or water. A rise form of this kind may indicate a large trout is feeding, especially at dawn or dusk feeding times.

Spawn: The behavior of fish in which females deposit eggs ' also called spawn ' on various surfaces (varying with species) and the male produces necessary milt to fertilize eggs, ultimately resulting in fry.

Spey: A particular casting technique using special two-handed rods and a modified roll cast. It is named after a river in Scotland where it was developed.

Spinner: The egg-laying stage of the mayfly; overall not as important to the fly fisher as the dun stage (see Mayfly and Dun).

Spool: The revolving part of the fly reel that holds the backing and the fly line. You may wish to purchase additional spools for your reel, enabling you to quickly change from one type of line to another to match fishing conditions.

Spring Creek: A creek or stream that gets its water from an underground aquifer or spring sources, rather than glacier/snow melt or surface run-off. Featuring consistent flows of very pure, clean water throughout the year unaffected by seasonal conditions, water temperatures in spring creeks don't tend to fluctuate compared to traditional creeks and rivers because they are fed by underground water sources.

Stalking: The action of creeping up on a fish so as not to surprise or disturb it.

Stance: The foot of the casting side should be back at roughly a 45-degree angle from the lead foot and about shoulder width apart. Right handed: right foot back. Left handed: left foot back. This stance allows your body to twist back and forth with the cast easily. If you stand with your feet parallel to each other, you constrict the body's ability to move and limit your casting accuracy and distance.

Steelhead: A migratory rainbow trout (sea-run).

Stonefly: A very important aquatic insect and food source for trout in all stages of its life cycle. Stonefly nymphs live for one to three years, depending on species. Most species hatch out by crawling to the shoreline and emerging from their nymphal case above the surface. Thus, adults are available to trout only along the shoreline and around midstream obstructions; adult has two pair of wings that are folded flat along its back when at rest. Stoneflies require a rocky streambed with very good water quality.

Streamer: A fly tied to imitate the various species of baitfish upon which both fresh and saltwater game fish feed. Streamers are big, often heavily weighted flies that sink fast and have a natural swimming motion. The old adage of 'big fly, big fish' applies to fishing streamers; the largest trout depend on baitfish to get the greatest caloric intake for the least amount of energy expended. A fish that would not be moved to take a small dry fly might crush a properly presented streamer pattern.

Strike: The attempt a fish makes to eat a fly, successfully or not. This term also refers to the movement of the rod a fly angler makes to set the hook.

Strike Indicator: (see Indicator)

Stripping Line: Retrieving the line by pulling it in through your fingers as opposed to winding it in on the reel.

Surgeon's Knot: Excellent knot used to tie two lengths of monofilament together; the lines may be of dissimilar diameters.

Back to top

T
Tag (or Tag End): These are the one or two lengths of tippet remaining after tying a knot. In the case of a blood knot, one of the tag ends may be left intentionally long, allowing you to tie on a dropper fly above your terminal (or point) fly.

Tail: The part of the fly usually constructed of fine feather or hair, on the end of the hook. The tail might imitate an insect's legs or the pupal shuck still attached to emerging caddis or mayflies. Generally, a tail adds motion and a life-like appearance to a fly.

Tailing Rise: When feeding in shallow water, you will often see a fish's caudal fin exposed. Tailing fish are an exciting discovery and generally signal the possibility of getting strikes by the proper presentation of the right fly.

Tailwater: The downstream section of a river or stream found below a large man-made dam. The most famous and productive tailwaters are from bottom-discharge dams, making the water relatively cold and constant in temperature.

Tapered Leader: A leader made of monofilament and used for fly fishing. The back or butt section of the leader is of a diameter nearly as large as the fly line, becoming progressively smaller in diameter toward the tip end (see Knotless Tapered Leader, Knotted Leader, and Tippet).

Terrestrial: Terrestrials are land-based insects that often become food for fish, particularly in the warm summer months and/or during windy activity. Late summer grasshopper (hopper!) fishing is a favorite among dry-fly anglers, who revel in bringing up large, ravenous trout to this wind-bourn bounty.

Tight Loop: Same as narrow loop (see Narrow Loop).

Tip Section (or Tip Top): The top section of a fly rod, smallest in diameter and furthest from the rod grip.

Tippet: Representing the end section of a tapered leader, the tippet is the smallest diameter section and where the fly is tied onto the leader. As your tippet becomes nicked on rocks or logs while fishing ' or when a section is lost along with your fly on an errant back cast in the trees ' you'll want to replace your tippet. Carry a number of spools of tippet in various diameters and breaking strengths to quickly match the diameter of your remaining fly leader.

Trout Unlimited: A non-profit organization dedicated to the protection and improvement of trout fisheries, with an emphasis toward wild trout.

Turn Over: How the fly line and leader straighten out at the completion of the cast.

Back to top

U
Undercurrent: The flow or current of water, below another current or beneath a surface.

Unloading the Rod: The unbending of the rod transfers the casting energy from the rod back into the fly line.

Upstream: Against the current of the river or stream.

Upwind: Into the wind.

Back to top

W
Wader Belt: An adjustable belt cinched near the top of chest waders to keep out water, particularly recommended as a precaution in the event of a fall to prevent the waders from filling with water.

Waders: Available in many styles and made of different waterproof fabrics, waders come in two main types: boot foot and stocking foot. Boot foot waders have boots built in, enabling you to just pull them on and go. Stocking foot waders require the use of a separate pair of wading shoes that, in turn, generally provide better support and traction.

Wading Boots (or Shoes): These are boots built specifically to be worn over stocking foot waders. Their soles are made of either felt or rubber and many can also be stud-compatible.

Wading Staff: A walking stick especially adapted to provide stability to a wading fly angler when moving through fast or deep water. Some wading staffs are foldable and can be kept in a fishing vest pocket until needed.

Water Tension (or River Load) Cast: (see River Load Cast)

Weight Forward Line (WF): An easy casting fly line because it carries most of its weight in the forward section of the line. Instead of a level middle section, like a double taper, it quickly tapers down from the rear of the forward section to a fine diameter running line, allowing it to shoot through the guides with less resistance for added distance. It is the most versatile fly line style.

Wet Fly: Any fly fished below the surface of the water; nymphs and streamers are wet flies. Also a traditional style of fly tied with soft, swept back hackle and a backward sweeping wing. Wet flies are the forerunner of the nymph and streamer.

Wet Fly Swing: A typical presentation method for fishing a wet fly, extensively used by steelheaders. Commonly used to imitate swimming mayflies, emerging caddis and small fish.

Wind Knot: An overhand knot put in the leader by poor casting, greatly reducing the breaking strength of the leader.

Back to top

X
'X': Used in conjunction with a number, the letter 'X' is a measurement designating the diameter of leader material, such as "4X". The lower the number the larger the diameter of tippet, indicating increased breaking strength. Therefore, delicate 7X tippet will be of a much smaller diameter with a significantly lighter breaking strength than more stout 2X tippet.

Back to top

Z
Zinger: A retractable device used to hang necessary items off your fly vest ' such as nippers ' to keep them out of the way when not in use.

Back to top


French Tricolore de Bresson

Mes mouches

La mouche fétiche


Comme tout pêcheur nous avons des mouches préférées auxquelles nous faisons confiance et qui, dans les jours difficiles, nous sauvent de la bredouille. Ceci n'empêche pas d'avoir beaucoup (trop) de modèles de  mouches dans sa boîte, au cas où.... Mais il faut bien reconnaitre que c'est plus pour se rassurer ou pour se faire plaisir qu'on arbore une boite bien fournie. Si ce sont des mouches que vous montez vous-même ce n'est pas très grave, par contre si vous devez les acheter misez sur des valeurs sûres.
Personnellement je favorise les modèles généralistes et les montages simplifiés dont on a gardé que les critères essentiels de l'insecte. Je ne pense pas, hormis peut-être de pêcher les zones calmes, qu'une profusion de détail comme les ailes, les pattes, les antennes, ajoute de l'intérêt et augmente le succès.
Bien que je pêche essentiellement les rivières torrentueuses des Pyrénées, les mêmes mouches ont fait leur preuve sur d'autres rivières comme les rivières calcaires ou chalk-streams, en particulier la French tricolore.
Par contre, après avoir lu les arguments avancés par les américains, j'ai remarqué que l'ajout de signaux incitatifs (hot spot) augmentait les chances de prises, surtout pour les truites arc-en-ciel. Voir l'article L’intérêt des hot spots.

Dans tous les cas mes montages essaient de respecter les couleurs et la taille de l'insecte naturel et, lorsque le modèle est censé représenter différents insectes, je les monte en plusieurs tailles. Voir l'article La couleur de la mouche.

Concernant les matériaux de montage je favorise ceux qu'on peut se procurer à moindre coût et qu'on peut trouver dans les magasins autres que ceux spécialisés de pêche ou dans le monde domestique. Voir l'article "Faire des économies". Mes mouches n'en ont que plus d'intérêt économique, qualitatif et créatif. 

Mes sèches:

Elles ont fait leurs preuves depuis longtemps et, à l'époque où le poisson mouchait plus que ce n'est le cas aujourd'hui, elles m'ont permis de tromper un grand nombre d'entre eux, qu'il s'agisse de truites ou de poissons blancs.
J'utilise :

Araignée

Crédit photo peche-mouche-seche.com

Une araignée montée en plusieurs tailles, très dépouillée et très légère, avec un corps beige et un hackle gris chinchilla et/ou un hackle roux.
Peu de hackle ( deux à trois tours suffisent) donne de meilleurs résultats.
Incontournable.

Montage avancé Devaux

Crédit photo peches-sportives.com/

Par expérience j'ai remarqué que curieusement, sur mes rivières Pyrénéennes, la fameuse corps jaune A4 de Devaux  avec hackle gris est moins prenante qu'avec un corps beige. C'est également le cas pour la French tricolore où un corps orange est plus prenant qu'avec un corps jaune. 

French Tricolore de Bresson

Crédit photo peche-mouche-seche.com

La French tricolore en plusieurs tailles, corps orange, hackles gris-bleu, gris-fumée ou gris-vert en-tête et en queue avec un hackle roux au milieu dont les enroulements sont espacés. 
Ma mouche fétiche...Incontournable.

French Tricolore foncée

Une autre version plus foncée est parfois utile mais moins voyante dans les cours d'eau rapides.

Peacock caddis

Une imitation de Phrygane en plusieurs tailles, corps verdâtre, hackle roux  ailes grises à plat sur le dos ou ailes en poils de cervidés.
Ici le corps est monté en herl de paon.

L'Altiere

Crédit photo peches-sportives.com/

Une Altière lors d'éclosion de diptères.

Red Tag

Une Red tag, corps en herl de paon, collerette en hackle roux et tag rouge.
C'était déjà une mouche incitative avec son hot spot rouge.

Oreille de lièvre en sèche

Crédit photo gobages.com

L'oreille de lièvre, corps en dubbing et hackle en poil de lièvre,
Une mouche passe partout qui est le pendant de la French tricolore.

Dans certains cas particuliers, comme lors d'éclosions de fourmis ou de manes, il faudra s'adapter et avoir des imitations correspondantes en blanc, mais c'est très occasionnel et je vous laisse le soin de vérifier par vous-même. 

Mes émergentes:

Toujours en plusieurs tailles et suivant la même logique j'utilise des émergentes généralistes comme:

Oreille de lièvre (ORL) en émergente

Crédit photo La boite à mouche.com

L'oreille de lièvre, corps en dubbing et hackle en poil de lièvre. On peut supprimer les cerques pour lui donner une position différente sur l'eau..

La peute

Crédit photo peche-mouche-seche.com

La Peute d'Henri Bresson, corps jaune ou verdâtre, plume hackle de flanc de cane.

Nymphe pheasant tail

La PT (Pheasant tail) non lestée, avec ou pas de hot spot orange, et cerclée de fil de cuivre de couleur cuivré ou rouge.
Une version lestée est également nécessaire.
Dans tous les montages de PT je donne ma préférence au thorax monté en dubbing surmonté d'un tinsel en mylar perle ou holographique.
Une mouche incontournable et indispensable.

Emergente trichoptère

Imitation de Phrygane avec une flottaison très basse. Pas  de hackle monté en palmer, une aile en poils de cervidés montés à plat, corps jaune ou verdâtre en soie de montage ou en dubbing,
Incontournable.

Mouche parachute lièvre

Une imitation d'éphémère émergent, montage parachute, corps en dubbing de lièvre, hackle de coq roux ou autre, toupet en Polypropylène blanc pour une meilleure vision en partie de pêche.

Mon montage des Chironomes 3

Des imitations de chironomes en plusieurs tailles et couleurs sont nécessaires, surtout pour pêcher en eau close.
On privilégiera la couleur noire, rouge et toute les tonalités de brun. Voir l'article La couleur de la mouche.

Mes nymphes:

Toutes les catégories d'insectes sont représentées sous forme de nymphes à l'état larvaire et la majorité d'entre elles émergent.
C'est aujourd'hui dans de nombreux cas la seule manière de pêcher efficacement, les gobages sur mouche sèche ayant pratiquement disparus. N'oublions pas que de tous temps les mouches à l'état larvaire représente environ 90% de leur nourriture, sans doute même plus aujourd'hui. Il est donc important d'avoir de bons modèles de nymphes de chaque catégorie d'insecte pour pratiquer notre loisir.
Toujours fidèle à ma conviction j'utilise des nymphes généralistes, c'est à dire en simplifiant leur montage.
Voici par catégorie d'insectes les modèles de nymphes que j'utilise:  

Les Perdigones:

Ne représentent aucun insecte en particulier. Mouche entièrement artificielle mais qui permet de pêcher les eaux rapides ou torrentueuses grâce à leur lestage et leur forme aérodynamique.
On n'a que l'embarras du choix pour élire sa ou ses perdigones parmi la multitude de montages qui lui sont consacrés. C'est à la fois une mouche généraliste qui ne s'embarrasse pas de détail et une mouche incitative de par les matériaux, souvent holographiques, utilisés. Elles représentent à elles seules la théorie des hot spots.

Perdigone quill synthétique

Perdigone quill synthétique Relativement classique avec juste des hot spots oranges. Discrète et bonne représentation de larves d'éphémères. 
Le montage à base de quill est intéressante. 
Voir également La Perdigon Nymph montée sur hameçon caddis.

la perdigone holographique

La perdigone holographique Montage du corps holographique, auquel on peut ajouter un hot spot en-tête et/ou en queue (optionnel). On peut imaginer toute combinaison de couleurs  holographiques. Ma préférence va au tinsel holographique arc-en-ciel (rainbow).

VertOr (perdigone)

VertOr (perdigone) car beaucoup d'insectes sont dans les tonalités vertes. Voir le TABLEAU GENERAL DES COULEURS.
 Noter l'ajout du hot spot orange. Mouche très prenante.

Green Lantern Perdigon Nymph

La Green Lantern Perdigon Nymph pour les mêmes raisons que la VertOr avec hot spot rouge (ou orange vif), couleur complémentaire du vert. Mouche très prenante. J'ai une préférence pour une bille or.

Lorsque vous montez une Perdigone laissez libre cours à votre imagination, tout est permis.
Vous devez toutefois impérativement respecter :

  • Sa forme aérodynamique, le lestage qui doit lui permettre d'entrer en action de pêche très vite. Elle doit donc couler rapidement. et, 
  • La taille. Avoir le même modèle en différentes tailles, généralement sur hameçon n°10 à 16, avec donc des lestages différents.

Les Pheasant Tail ou PT

Mouche IncontournableDoit figurer dan sa boîte à mouches en plusieurs tailles et en plusieurs lestages.
Elle comportera ou pas de hot spot, en général orange. On pourra également lui adjoindre, au niveau du sac alaire, un hot spot de tinsel flashabou perle.

Beadhead Pheasant Tail Nymph

Bead head Pheasant Tail Nymph. Mon modèle de base à partir duquel on peut faire des variantes.
On peut faire l'économie des pattes.
La soie de montage doit être en harmonie avec la couleur générale, de préférence marron. Pour le thorax je préfère le dubbing que la fibre  plus fragile de faisan utilisée dans le montage original. C'est la raison pour laquelle j'aime ce modèle. La couleur du dubbing doit être au moins identique à celle du corps ou plus foncée. Une couleur vert foncé ou bronze convient bien.
Je consolide le sac alaire avec de la résine UV.
On peut à volonté ajouter des hot spots (tinsel perle sur le sac alaire, soie orange en-tête, etc...). 

Top 3 Nymphs for Grayling and Trout

Pheasant Tail Nymphs avec des variations de hot spot. Je préfère avoir un hot spot d'en-tête.
Mon modèle de base Bead head Pheasant Tail Nymph permet toutes les variantes.

Les Perles ou Mouches de pierre

Elles sont très prisées par le poison et il faut donc en posséder dans sa boîte à mouches.
Je les représente très lestées afin de pêcher à fond, leur représentation au stade émergent m'intéresse moins compte tenu de sa piètre qualité de nageuses. Quant au stade adulte, sauf jour de grand vent, son imitation n'est pas très utile. Toutes mes représentations sont de couleur brune ou noire. 
Noter que la Bead head Pheasant Tail Nymph citée précédemment peut être une représentation généraliste de perles à condition de la monter en brun foncé ou noir.

Voici les montages que je préfère:

Poxyback Microstone Stonefly

La Poxyback Microstone Stonefly C'est mon modèle de base. Il représente bien les perles brunes ou noires et est assez dépouillé. On peut même faire l'économie des biots de tête. Il est bien lesté pour pêcher à fond, là où se déplacent en rampant les perles.

Quill Body Micro Stone

La Quill Body Micro Stone semblable au modèle précédent de couleur miel. Imite plutôt les perles jaunes ou tout autre type d'insecte. L'intérêt est le corps monté en quill et le sac alaire avec tinsel holographique.
La Two Bit Stone est un autre modèle apparenté. 

Hare's Ear Stonefly

La Hare’s Ear Stonefly est à la fois une mouche imitative et incitative grâce au tinsel mirage qui recouvre le dos et le sac alaire. Hot spot très intéressant pour l'attractivité. On peut utiliser ce principe pour d'autres montages de corps annelé.

Copper John Ter

La Copper John Ter si on préfère un montage de corps en cuivre en conservant le hot spot en tinsel sur le sac alaire.
Le corps de nombreux montages sont en cuivre et alourdissent la mouche. Ils donnent également des éclats lumineux. On trouvera par exemple :
La Copper JohnCopper John bis, la Copper John Quatro, la Barr’s Hare Copper (avec double coloris de cuivre) et la Wired Stonefly Nymph Fly très lestée. J'aime moins les corps cuivrés car on s'écarte de la couleur naturelle du corps de l'insecte.

Stimulator

La Stimulator une mouche incitative censée représenter une perle adulte.
De peu d'intérêt lorsqu'on sait que les perles se posent rarement sur l'eau sauf lorsqu'elles sont rabattues par jour de grand vent. Cependant ce modèle peut avoir un intérêt pour pêcher les torrents ou en eau close dans les vagues par jour venté. Imite également un trichoptère.

Les Gammares

Elles représentent une part importante de la nourriture des poissons. On devra donc en posséder dans sa boîte à mouches en différentes couleurs sachant que généralement ils sont de  couleur gris à gris-olive mais en période nuptiale (printemps-été) leur couleur vire à l’orange ou au rose. De plus ils sont souvent parasités et arborent des taches oranges ou roses sur leur flanc. Voir l'article Les gammares.

Voici quelques imitations représentatives:

Czech Style Parasitic Shrimp

Czech Style Parasitic Shrimp Imitation d'un gammare parasité. Très réaliste . Ce modèle est simple et ne possède pas de carapace (Scud back) à l'inverse de nombreux autres montages notamment dans le montages tchèques ou celui-ci compliqué à monter.
Voir également la Freshwater Shrimp / Scud.

Simple Winter Grayling Pink Shrimp

Simple Winter Grayling Pink Shrimp Imitation en période nuptiale. Utilisation de l'organza pour figurer les pattes. 
Voir également la Gammare orange.

Les nymphes Tchèques

Elles ont la côte et ont révolutionné la pêche à la nymphe au fil ces dernières années et sont supportées par de très grands monteurs des pays slovènes. Elles sont incontournables. Elles imitent essentiellement les gammares, mais aussi les perles et les phryganes, une autre forme de les représenter.

Voici quelque imitations à considérer:

Czech Nymph

La Czech Nymph est un montage représentatif de ces modèles.

Czech Nymph spot rose

La Czech Nymph spot rose imitation avec hot spot.

Les trichoptères

Ils sont abondants dans les rivières caillouteuses et sont consommés à tous les stades. Leurs couleurs sont variables, va du jaune, en passant par les teintes cannelle à brun-gris (la majorité), suivies des tonalités vertes jusqu'au noir. Leur taille est également variable. Les montages seront donc diversifiés.
Je n'ai pas trouvé utile d'avoir un modèle de trichoptère dans son fourreau. Libre à vous d'en monter un.

Voici quelques modèles à monter:

Modèles de larves:

Simple Caddis Larva

La Simple Caddis Larva le montage de larve le plus simple et le plus efficace. Modèle Incontournable et indispensable. Monter le thorax avec de l'UV- Ice dubbing ajoute à la mouche un pouvoir attractif supplémentaire. Comme expliqué dans Faire des économies ce dubbing peut être fabriqué par soi-même.
Monter également ce modèle avec un corps brun et/ou vert avec un thorax orange ou brun foncé.

Serial Killer Caddis pupa

La Serial Killer Caddis pupa offre un montage hot spot avec un corps vert chartreuse holographique consolidé par des enroulements de fil de cuivre et recouvert de résine UV. De mon point de vue les antennes sont superflues.

Latex Caddis Pupa

La McPhail Caddis Pupa montée à partir de latex teint au marqueur de tonalité brune. Les détails sont superflus.

Sunburst McPhail Caddis Pupa

la Sunburst McPhail Caddis Pupa dans une couleur plus claire. Supprimer les détails superflus tels que les yeux et les antennes.

Les montages ci-dessus montrent la nécessité de monter cette artificielle en différentes couleurs.

Modèles d'émergente:

Emerger Caddis Pupa

L'Emerger Caddis Pupa Le montage devra être simplifié. Le hackle et l'aile peuvent être remplacés par du poil de cervidé pour un modèle prêt à éclore.

Modèles adulte:

The Deadly Peacock Caddis-(Sedge)

The Deadly Peacock Caddis-(Sedge) Aile montée en poils de cervidés.
Sa position sur l'eau est très intéressante.
Noter que le herl de paon n'est pas consolidé, le consolider avec un fil de montage métallique, du fil de cuivre fin ou un tinsel holographique vert. Il pourrait également être remplacé par du dubbing vert. 

Foam Body Unsinkable Caddis Dry Fly

La Foam Body Unsinkable Caddis Dry Fly Un modèle insubmersible. Le corps vert fluo ajoute un hot spot au modèle. Utile dans les eaux agitées ou la pêche de l'eau .

Tabanas

La Tabanas Autre modèle pour la pêche en eaux agitées et pêche de l'eau.
Offre une bonne flottaison grâce aux poils de cervidé.
Grâce à son toupet cette mouche est très visible.
C'est un cousin de la stimulator.

Modèles particuliers "les mops"

Larve Norauto

La Larve « Norauto » de la série des mouches appelées "Mop". A décliner dans toutes les couleurs notamment le vert sans doute la couleur la plus prenante. Je l'ai surtout utilisée en réservoir. Il n'est pas interdit de lui adjoindre de la chenille en tête à partir par exemple de la chenille prélevée sur la  Pelote Creative BUBBLE Rico. Voir l'article Faire des économies.
Avec des ailes en poils de cervidés montées à plat on obtiendra une très convaincante phrygane.

Mes diptères

Les chironomes

Mon montage des Chironomes

Mon montage des Chironomes donne une palette de chironomes déclinés en plusieurs couleurs dont le noir et le rouge, les deux couleurs les plus prenantes.

Pour tous ces montages se reporter à la page Les chironomes.

Ice Blue Quill Chironomid / Buzzer

Sans oublier ces montages de chironomes avec hot spot comme le Ice Blue Quill Chironomid / Buzzer
 

En conclusion:

 Si on ne considère qu'un nombre limité de mouches,  nous devrions avoir dans sa boîte à mouches 10 modèles:

  •  8  modèles de mouches incontournables: Une araignée, La French tricolore, La PT (Pheasant tail), une perdigone, un modèle de perle, un modèle de gammare, un modèle de trichoptère, un modèle de chironome,   
  •  2  mouches souhaitables: Une Altière, La Peute, 

Noter que le même modèle doit être parfois monté en plusieurs tailles et couleurs.

J'ai sélectionné un certain nombre de modèles de mouches qui me paraissaient représentatifs des différentes catégories de mouches mais libre à vous de sélectionner ou de personnaliser les modèles qui vous conviennent et bien sûr vous êtes libre d'ajouter autant de modèles que vous souhaitez à votre boîte.
Ensuite, par la pratique des rivières ou plans d'eau pêchés, vous saurez vite quels sont les modèles qui fonctionnent.
Dans ma conclusion j'ai essayé de vous conseiller des modèles basés sur une approche généraliste qui ont fait leur preuve un peu partout dans le monde halieutique, auxquels j'ai introduit des variantes basées sur les hot spots lesquels vont parfois doubler ou plus le nombre de vos mouches mais qui ont un intérêt certain pour notre sport. C'est notamment le cas de la PT (Pheasant Tail).
Je pense que l'avantage de monter ses modèles suivant une approche généraliste (voir l'article Types de montages) va automatiquement réduire le nombre de modèles puisque un seul modèle représente une multitude de modèles d'insectes naturels. Dans la majorité des cas ils vous donneront satisfaction et seront efficaces, mais comme tout pêcheur l'a vécu il existe des jours où rien ne fonctionne surtout lorsqu'il existe des éclosions d'insectes si petits qu'ils sont inimitables.
On n'a toujours pas trouvé la mouche universelle qui fonctionne à tous les coups et c'est très bien ainsi.

Economies

Faire des économies

Investir dans du matériel de montage

C'est une question à laquelle il est difficile de répondre. Tout dépend des types de montage, du nombre de mouches qu'on souhaite avoir dans sa boite à mouches et surtout de votre trésorerie. Par exemple si on veut avoir un modèle de nymphe qui puisse pêcher en toutes circonstances il faudra sans doute la décliner dans plusieurs tailles, avec plusieurs types de lestages. On imagine alors qu'il faudra déjà investir dans différentes tailles d'hameçon, dans différents diamètres de plomb et de billes de tungstène, etc...
Se pose dès lors la question : est-il plus judicieux d'acheter la mouche au coup par coup ou dois-je investir une somme d'argent, parfois conséquente, dans du matériel de montage.
Personnellement j'ai opté pour la seconde solution pour les raisons suivantes:

  1. Maitrise du montage (choix du modèle, des composants), et donc de sa qualité ce qui n'est pas toujours le cas pour les mouches du commerce,
  2. Monter avec avec les mêmes matériaux, différentes mouches (même si comme je le dirai le nombre de mouches de pêche est limité voir l'article Mes mouches),
  3. Prendre plaisir à monter ses mouches, à les personnaliser, en clair avoir "Sa mouche" qu'ii est difficle de trouver sur le marché,
  4. Elles donnent plus de confiance en action de pêche car elles ont fait leur preuve,
  5. Innover dans des matériaux domestiques, parfois peu onéreux et qui parfois remplacent avantageusement les matériaux du marché,
  6. Faire des économies sur le moyen ou le long terme (tout dépend de la fréquence de pêche, de la perte des mouches ou de l'obligation de les refaire car elles ont subi trop d'assauts de nos poissons),
  7. C'est un bon passe-temps l'hiver pendant la période de fermeture de la pêche.

En terme économique, à condition de pouvoir trouver la trésorerie suffisante pour acquérir les bons outils de montage, en particulier un bon étau, des matériaux assez chers tels que les plumes de cous de coq, culs de canard, faisan, etc...sans parler des pardo, on pourra monter des centaines de mouches après investissement. je pense alors que monter ses mouches reste la solution​.

Techniquement, à de rares exceptions monter ses mouches n'est pas compliqué, n'hésitez donc pas à vous lancer dans leur montage. je me souviens encore du temps où à l'âge de 12 ans je montais mes mouches noyées pour la pêche au buldo, avec des matériaux de fortune et dont mon pouce et mon index remplaçaient l'étau... Rien n'est insurmontable mais je vous conseillerai de vous équiper d'un minimum d'outils et de matériau pour bien débuter.
BON MONTAGES....

Comment faire des économies

Vous l'aurez compris je n'ai pas toujours eu la chance d'être suffisamment argenté, surtout gamin,  (parents très pauvres et vie en HLM mais par chance au bord de Garonne) pour satisfaire ma passion. Et pourtant je pêchais beaucoup de poissons avec du matériel de fortune en en faire rougir certains adultes fortunés. Je n'ai pu accéder à ma première canne à mouche qu'à l'âge de 25 ans, après mes études d'ingénieur, alors que c'était un rêve et un souhait de gosse après avoir vu un "parisien" prendre coup sur coup les vandoises qui refusaient mon asticot... Ma première Pezon et Michel m'a été offerte par mon épouse vers l'âge de 30 ans.
J'ai sans doute été marqué par cela et même si maintenant je n'ai pas de souci financier pour accéder à mon plaisir, je réfléchis toujours à comment faire moins cher (héritage de mon éducation d'enfance).
Je pense que vous conviendrez avec moi que nos produits de montage en magasins de pêche sont souvent coûteux. Profiter des soldes ou des braderies pour en faire leur acquisition. Il est vrai que notre secteur d'activité s'adresse à une faible population et qu'elle est considérée comme un luxe.
De plus les matériaux vendus proviennent en grande majorité de Chine (regardez le nombre d'étiquettes Made in China). Et lorsqu'il n'y a pas l'étiquette de provenance elle est remplacée par la marque déposée des grandes marques de matériel les plus connues. Il reste les petits marchands qui offrent des prix légèrement inférieurs aux grands mais qui s'approvisionnent aux mêmes sources.

Alors faut-il toujours passer par le circuit officiel lorsque soi-même on peut accéder à leur source, je voulais parler du marché chinois. Pour les lecteurs qui défendent coûte que coûte notre marché français, avec tout leur patriotisme que je respecte, votre lecture va sans doute prendre fin ici. je souhaiterais que ces lecteurs puissent me démontrer que les matériaux courants sont issus de notre industrie y compris ceux achetés dans les grands magasins.

Les économies

L'achat par Internet sur AliExpress:


Persuadé donc que la majorité des matériaux sont d'origine américaine, fabriqués pour l'essentiel en Chine, et importés en Europe par la suite, j'ai à contre coeur fait pas mal d'acquisition de matériaux de montage de mouche via AliExpress, parfois à des sociétés américaines établies sur place.
Une rapide étude prouve qu'en moyenne le même produit revient 3 à 5 fois moins cher et même jusqu'à 12 fois pour certains.
La qualité n'est plus un problème, c'était vrai il y a 10 à 15 ans en arrière et comme je l'ai dit le "Made in China" figure sur le produit "français" ou "américain" vendu en grand magasin.
De plus si vous n'êtes pas satisfait vous pouvez demander un remboursement et renvoyer le produit ou donner la preuve en prenant une photo pour réclamation. Les chinois sont de bons commerçants...
Par contre il ne faut pas être pressé quant à la livraison, bien que les délais de livraison s'améliorent il faut compter en moyenne 10 à 15 jours ouvrés et jusqu'à 40 jours pour recevoir la commande.
Globalement ils sont bien empaquetés et arrivent intacts chez vous. Je n'ai eu qu'un seul problème pour de la résine UV de couleur dont le bouchon n'était pas bien hermétique et qui a fui. Ce n'était pas directement lié à l'emballage.

Pour l'instant ils ne sont pas assujettis à la TVA ce qui, je le reconnais, n'est pas normal, ou alors les chinois reversent à la France une somme forfaitaire pour poursuivre leur commerce en toute impunité. De la même manière les frais de douane sont inexistants dès l'instant où il s'agit de petites sommes et ne portent pas sur des produits de haute technologie. Je pense que dans l'avenir, sauf d'avoir un Donald Trump en France, on pourra légalement continuer à commercer avec les chinois.
Noter qu'AliExpress installe des magasins en France (Paris) et en Espagne (Madrid).

Il n'en reste pas moins vrai qu'il y a des avantages à acheter dans nos magasins de pêche ou via des sites de ventes européens pour des conseils, le service après vente et le contact humain. On ne peut pas prétendre tout acheter sur le marché chinois... et il faut continuer à défendre également nos magasins spécialisés.

Les économies par produit:

On ne peut donc pas prétendre tout acheter en Chine cependant, comme je l'expliquerai, beaucoup de produits fabriqués sur place se retrouvent sur notre marché avec l'apposition d'une grande marque de matériel de mouche. Dans tous les cas, en fonction de sa trésorerie on pourra commencer avec peu de matériel mais ne pas perdre de vue que si on dispose d'une trésorerie conséquente il vaut mieux acheter en gros.

Les hameçons:

Hamecon-kamazan-b100bn_0
Hamecon-kamazan-b-170_0
Hamecons-mouche-gamakatsu-nymph-jig-bl-x20-sans-ardillon-130704-a
Hamecon-gamakatsu-jig-29-n6

Certainement la partie la plus importante et cruciale dans le montage d'une mouche. Ils doivent être de bonne qualité et résistants. Il faut savoir que la plupart sont fabriqués au japon ou en Chine. Ici peu d'économie à envisager sinon de les acheter par lots de 100 ou 500 hameçons. Généralement vous ne les trouverez qu'en paquet de 10, 25 ou 50 maximum dans les grands magasins ou petits fournisseurs. Si vous achetez des hameçons de marque vous payerez celle-ci alors que le même hameçon démarqué ou de marque moins connue sera 2 à 12 fois moins cher à qualité égale de pêche.
Ce poste d'acquisition est important car il est nécessaire d'avoir plusieurs tailles, plusieurs types d'hameçons, plusieurs longueurs de hampe ainsi que des hameçons spéciaux pour le montage de streamers.

Les billes de tungstène:

Billes or
Billes cuivre
Billes noires
Billes tungstène

Credit image Moucheshop.com

La crainte est d'acheter des billes de tungstène dont la teneur en tungstène est trop faible pour garantir son poids. Ceci peut être facilement vérifiable, d'une part cette teneur en tungstène figure officiellement dans la description du produit qu'on achète (généralement comprend 95 à 98% de tungstène) et d'autre part à la livraison en les pesant à réception. C'est un produit très cher, comme le titanium pour le montage des streamers articulés, mais indispensable pour les nymphes et là aussi plus grande sera la quantité commandée plus grande sera la remise.
Il sera nécessaire d'avoir deux types de billes dans tous les diamètres (voir le tableau de correspondance), une bille ronde classique et une bille fendue pour les montages sur hameçons jig. Dans l'absolu on devrait avoir toutes les couleurs. En fait on s'apercevra que dans les montages ce sont les billes dorées et noires qui dominent. Ici aussi, comme pour d'autres produits de montage, l'astuce consistera à n'acheter qu'une couleur de bille, dite de base (argent ou dorée par exemple), et de la colorier à l'aide de marqueurs indélébiles ou de peintures fluorescentes, iridescentes ou métalliques qu'on peut se procurer dans les magasins de beaux-arts. Vous retrouverez cette astuce à plusieurs endroits dans cet article. Mon choix est d'avoir ces deux couleurs, la dorée qui entre dans de nombreux modèles et l'argentée plus facile à colorier.

Conclusion:
 
Investissez dans des marqueurs ou les peintures indélébiles et à la finale vous ferez des économies subséquentes au détriment du temps supplémentaire passé pour colorier ou peindre les différents matériaux.

La soie de montage:

Soie se montage 1
Soie de montage 2
Soie de montage 3
Soie de montage 4

Pour 264 montages évalués, on a vu que la couleur essentielle de la soie de montage est le noir (96 montages soit 36% ) suivi de la tonalité verte (40 montages soit 15% ). Voir l'article TABLEAU GENERAL DES COULEURS. Inutile donc d'acheter tous les types de soie de toutes les couleurs faute de quoi il vous restera sur les bras des bobines pratiquement inutilisées. Là aussi l'astuce consistera à acheter la ou les bobines noires en deux ou trois grosseurs et les bobines blanches qu'on coloriera à l'aide des marqueurs de couleur (en général lorsqu'on a fini les enroulements sur la hampe de l'hameçon ). Vous n'avez que l'embarras du choix quant aux marques proposées. Personnellement j'utilise une bobine de noir et une bobine de blanc de grosseur moyenne qui convient jusqu'au montage sur hameçon 16 voire 18. Dans certains cas vous jugerez que la grosseur de ce fil est trop important et serez amené à choisir un fil plus fin mais également moins résistant. Il s'agit d'une soie de montage très résistante 100% polyester de 200 mètres de marque Laser. Elle existe également en 500 mètres dans plusieurs couleurs pour un prix de 4€ environ.
Dans certains cas vous jugerez que la grosseur de ce fil est trop important et serez amené à acheter un fil plus fin mais également moins résistant, toujours en mercerie.
Je vous laisse le soin de faire le calcul des économies que vous pourrez réaliser. Je n'ai pas encore trouvé l'équivalent en soie floche.
Cependant, compte tenu du coût des bobines de soie de montage, si votre budget vous le permet, faites-vous plaisir et achetez les soies les plus réputées.

Cas particulier: 
Pour le montage des hot spots fluorescents il faudra acheter une soie fluorescente rouge ou orange vif, rose, verte, orange et jaune. On peut également se procurer des marqueurs fluorescents indélébiles mais ils sont trop  chers.

Les poils et plumes:

Cous de coq
Plumes de faisan
Cul de canard
Paon
Chevreuil
Lièvre

Comme pour les hameçons c'est un poste de dépense important. Il ne faudra pas négliger la qualité.
On a vu que les couleurs essentielles des hackles sont le gris (32%), le roux (17%), le noir (11%) et le blanc (5%). 
Trois cous de coq indispensables sont le gris et le roux chinchilla (le fameux grizzly) et le roux. Ils sont répandus dans la nature et on peut facilement les trouver chez des fermiers. A défaut d'acheter ces coups de coq en magasin on peut acheter le coq entier au même prix ou même moins cher et associer l'utile à l'agréable en dégustant un bon coq au vin...Pour certains d'entre-vous vous les élèverez vous-même. Bien nourris en plein air vous obtiendrez un hackle brillant de qualité. Avec trois coups de coq vous allez pouvoir monter la quasi totalité des mouches de pêche. Cependant il vous faudra du hackle noir plus difficile à trouver dans la nature, souvent teinté. Problème le hackle teinté est souvent de mauvaise qualité, si possible on privilégiera donc les couleurs naturelles. On achètera un cou de coq blanc naturel et à partir de là on pourra le teinter pour obtenir d'autres couleurs. Une couleur indispensable sera le gris dans les tons gris-bleu, gris-vert et gris fumée. Privilégier le gris-bleu dans le montage de la tricolore de Bresson, son irisation à la lumière est incomparable et devient une mouche très prenante. Vous pouvez bien sûr teindre les hackles par vous-même en achetant des teintures mais il sera sans doute plus facile et judicieux de faire cette démarche auprès de votre coiffeuse.
Il vous faudra également :

  • Des plumes de faisan dont le prix est abordable. Quelques plumes de faisan vous permettront de monter pas mal de mouches dont bien sûr l'incontournable PT (Pheasant Tail),
  • Des plumes de perdrix grise et rousse,
  • Des plumes de flanc de canne, de canard, et les fameux culs de canard (chers à l'achat). Personnellement je les utilise peu et je ne leur trouve un intérêt que pour des montages légers et pour pêcher les lisses.

La meilleure source d'approvisionnement seront vos amis chasseurs ou votre volailler pour les plumes de faisan et de perdrix et un éleveur de canards au moment des foies gras.

Concernant les poils il est indispensable de posséder des poils de cervidés, cerf et chevreuil (dont les fameuses oreilles), et une tête de lièvre. Leur prix d'achat n'est pas exagéré mais là aussi la meilleure source d'approvisionnement seront vos amis chasseurs. Certaines associations de pêche à la mouche s'associent avec des associations de chasseurs dans ce but. 

Les herls de plumes:

Paon
Plumes de faisan
Condor
Autruche

Ils sont d'autruche, de substitut de condor, de vautour, de faisan, de paon.et servent souvent à la confection des corps de mouche. Débarrassées de leurs barbules on obtient un quill très utilisé pour la confection de certains corps de perles ou de pergigones.
Les plus utilisés sont ceux de faisan et ceux de paon. Ils sont faciles à se procurer et pas trop onéreux.
Ils sont indispensables. Faute d'achat on peut s'approvisionner pour le premier auprès des chasseurs et pour le second dans des parcs où ils apportent une bien jolie décoration surtout lorsqu'ils font la roue.

Voir ci-dessous ma peinture aquarelle d'un paon faisant la roue, mon autre passe-temps en dehors de la pêche à la mouche...

Paon faisant la roue

Oeuvre personnelle à l'aquarelle

Les tinsels:

Bobines de tinsel oer et argent
Fil-de-cuivre
Tinsel-holographique
Tinsel en cheveux
Tinsel mylar

Permettent d'apporter une note décorative à la mouche, sous forme parfois de spot, mais dans la majorité des cas ils seront employés pour consolider la mouche, c'est pratiquement toujours le cas lorsqu'on emploie de la plume de faisan ou du paon. Ils prennent différentes formes du simple enroulement de fil de montage en passant par du quill, du fil élastique, du fil de nylon, du fil métallique, du fil de cuivre, des tinsels de couleur argent, or, arc-en-ciels, ou toute autre couleur et les  holographiques.
D'après TABLEAU GENERAL DES COULEURS on s'aperçoit que le fil de cuivre est très souvent utilisé et représente plus de la moitié des tinsels des montages évalués (le montage de la PT (Pheasant Tail) fausse quelque peu les chiffres.
Je n'ai pas trouvé d'autre méthode que de les acheter ou d'accéder à des bobines très fines de moteurs électriques.

Chenilles:

Chenille 3
Chenille
Chenille 4
Rico Bubble
Uv-polar-chenille

Elles entrent dans la composition des corps et des thorax. Elles sont souvent holographiques et servent de spot.
Elles sont surtout utilisées pour monter des corps flashy, en particulier pour des mouches pour pêche en réservoir ou des streamers.
Relativement chères, parfois 3 à 4€ les 2m. Par chance j'ai trouvé une chenille dont le prix défie toute concurrence, il s'agit de la Pelote Creative BUBBLE Rico aux environs de 3€ la pelote de 90m. Pour les couleurs vous n'aurez que l'embarras du choix. A vos calculettes...

Dubbing:

Dubbing liévre
Dubbing Gleamy
Dubbing Ice UV
Ice Dub perle

Ils entrent dans la composition des corps et des thorax. Ils sont à base de laine, synthétiques, de poils (en particulier de lièvre) ou un mélange de tout ça.,
La tonalité dominante est le vert dans 32% des montages, voir le TABLEAU GENERAL DES COULEURS
Le prix du dubbing est relativement élevé, de l'ordre de 2,50€ le gramme.
Il est relativement facile et rapide de fabriquer ses propres dubbings.
Voir les articles de fabrication de dubbing suivants:
Fly Tying DIY Synthetic Dubbing by Mak
DIY dubbing and wing
Making EP fibers from Bonnnie Craft Cord
A Puglisi Hair Substitute
Make Fish Hair from Macrame Cord (Fly Tying Material)
DIY Dubbing Brush Maker – Cheap

J'ai utilisé la première méthode basée sur l'utilisation d'un petit mixeur électrique et ça fonctionne très bien à condition d'avoir une laine synthétique qui s'y prête et de découper des petits morceaux de laine à mixer de 1 à 1,5 cm de long environ.
Trouver la laine qui permettra de fabriquer son dubbing est chose délicate et avant d'acheter les pelotes de laine demandez au marchand de vous donner un échantillon d'environ 10 à 15cm pour procéder à des tests. Il faut compter environ 5 minutes pour obtenir 1g de dubbing.
Personnellement j'ai trouvé les laines suivantes qui m'ont permis d'obtenir de beaux dubbing:
Essentials Merino Aran (50g pour 100m) et Fashion Mademoiselle Chunky (50g pour 85m)de chez Rico,
PHIL PARTNER 6 (50g pour 66m) et PHIL AVENTURE (50g pour 88m) de chez Phildar.
On peut mélanger les couleurs dans le mixeur et bien sûr ajouter du Ice dub perle qu'on achètera, ainsi on obtient du dubbing Ice Dub plus scintillant ou du dubbing pour hot spot. En fonction des mélanges on fabriquera des dubbings introuvables sur le marché et surtout vous les personnaliserez en fonction de vos goûts et de ceux des poissons....

Rapide calcul du prix de revient:
Le prix moyen des pelotes varie entre 4 et 5 € (souvent moins), elles pèsent en moyenne 50g et elles mesurent entre  66m et 100m. Pour obtenir 1g de dubbing compter environ 0,50m de laine (ce sont les fibres qui donnent le dubbing et ce n'est pas proportionnel au poids de la bobine).

Cas n°1: Pour une pelote de 66m de 50g  on pourra fabriquer 132 dubbings d'1g. Le prix du gramme de dubbing sera compris entre 3 et 3,7 centimes suivant le prix de la bobine. 

Cas n°2: Pour une pelote de 88m de 50g on pourra fabriquer 176 dubbings d'1g. Le prix du gramme de dubbing sera compris entre 2,2 et 2,8 centimes suivant le prix de la bobine. 

Cas n°3: Pour une pelote de 100m on pourra fabriquer 200 dubbings de 1g. Le prix du gramme de dubbing sera compris entre 2 et 2,5 centimes suivant le prix de la bobine. 

D'où une économie moyenne de 2,46€ par gramme de dubbing....hors coûts de production. En gros, lorsque vous leur achetez 1g de dubbing, vous achetez une demie bobine de laine...

Dubbing fabriqué à partir des laines RICO

Dubbing fabriqué à partir des laines RICO

Dubbing fabriqué à partir des laines PHILDAR

Dubbing fabriqué à partir des laines PHILDAR

NOTE: Pour obtenir une pleine case de la boite à dubbing j'ai utilisé environ 0,15m de laine. Lorsque j'ai dit qu'il faut 0,50 m pour obtenir 1g de dubbing on est large.

Sac alaire:

Quill Body Micro Stone

Quill Body Micro Stone
Scud back (Dos de gammare) synthétique

Poxyback Microstone Stonefly

Poxyback Microstone Stonefly Fibres d'oie ou de faisan

Stonefly nymph

Stonefly nymph
Section de plume d'aile de paon

Wired Stonefly Nymph Fly

Wired Stonefly Nymph Fly
Skin (Peau) synthétique

Sinking Stone

Sinking Stone
Raphia synthétique.

Hare's Ear Stonefly

Hare’s Ear Stonefly
Skin (Peau) synthétique brillante et tinsel mirage

Les matériaux pour la confection des sacs alaires sont multiples.:

  • Généralement c'est du Scud back (Dos de gammare) synthétique au prix d'environ 2€ les 0,90m en magasin.
    C'est un matériau translucide et un peu élastique. Pour les sacs alaires on l'utilise surtout la couleur noire,
  • Peut également être remplacé par du Skin (Peau) synthétique au prix d'environ 3€ la feuille de 5x18cm en magasin,
  • Souvent il est composé de fibre de faisan ou d'oie. Il est recommandé de le consolider avec de la résine UV,
  • En raphia synthétique (ou naturel), qu'on peut teinter si nécessaire, au prix de 2€ les 2,5 m en magasin,
  • Ajout de tinsel mylar ou holographique sur le corps de la mouche et sur le sac alaire. C'est typiquement ajouter un hot spot à la mouche pour la rendre plus attractive,
  • Et enfin,  comme le dit l'auteur dans sa vidéo, le choix du matériau, pour un même modèle, reste ouvert. On peut avoir du latex, du flexi body (sorte de bande synthétique étirable), scud back (Dos de gammare synthétique) , thin skin (Peau synthétique) …ou quelque matériau similaire.

Bien que ces matériaux ne sont pas très chers il est possible de faire des économies:

  • Pour le fibres de faisan vos amis chasseurs se feront un plaisir de vous en donner. N'oubliez pas de les consolider à la résine UV.
  • Pour le raphia synthétique ou naturel on en trouvera facilement soit dans un magasin de bricolage ou mieux chez un pépiniériste ou en ligne. Par exemple à la redoute on trouvera des pelotes en couleur de 50g à 3€, un fil d'emballage façon raphia avec effet métallisé, ou un choix multiple sur Amazon. On pourra si nécessaire le colorier aux marqueurs.
  • L'achat de scud back (Dos de gammare synthétique) ou de thin skin (Peau synthétique) ne me semble pas indispensable. Ils peuvent être remplacés par une multitude d'autres matériaux domestiques tels que les sachets plastiques (sac de congélation, sachets ou poches d'emballages, feuille de film étirable élastique, téflon, etc...) qu'on coloriera avec des marqueurs. On pourra leur reprocher un manque d'élasticité et moins de brillance. Pour pallier à cela on pourra utiliser du latex à colorier avec des marqueurs et ajouter systématiquement un apport d'hot spot avec du tinsel  comme démontré dans la B.H Biot Stonefly Black.
    Pour un tinsel noter qu'on peut trouver du papier d'emballage fluorescent à découper, soit chez votre fleuriste ou dans un magasin de loisirs.
    On pourra également acheter des feuilles de papier plastifiés holographiques. Penser également aux guirlandes de Noël...

Un livre (en anglais) reprenant les mêmes arguments en faveur d'une recherche de matériaux de montage  dans le domaine domestique, en dehors des circuits établis, faisant appel à la fois à votre imagination et à votre créativité.

Tableaux de correspondance

Tableaux de correspondance entre la taille de la bille de tungstène, de laiton ou de verre et celle de l’hameçon

La densité des billes tungstène est  deux fois et demie supérieure à celle du laiton, elle permet de créer des nymphes lourdes sans être volumineuses et de présenter sa nymphe sur le fond de la rivière.

On trouvera dans cette page plusieurs tableaux de correspondance entre la bille (laiton, tungstène, verre) et la taille de l'hameçon.

Tableau 1:

Les tailles 1,5mm sur hameçons 22/20/18

Les tailles 2mm sur hameçons 20/18/16.

Les tailles 2,4/2,8mm pour hameçons 16/14

Les tailles 3mm pour hameçons 16/14/12

Les tailles 3.25 pour hameçons 14/12

Les tailles 3.8 mm  pour hameçons 12/10/8

Les tailles 4 mm  pour hameçons 10/8

Les tailles 4,6 mm  pour hameçons 8/6/4

Les tailles 5,5 mm  pour hameçons 6/4/2

Tableau 2: 

Tableau 3:  (billes laiton/tungstène)

(BEAD TO HOOK SIZING CHART) 

Tableau en pouce:                                    Correspondance pouce en mm:

3/16" bead- hook sizes 4-8                     Bille 4.763 mm (équivalent à 4,7mm) - Hameçon 4-8

5/32" bead hook sizes 8, 10 and 12      Bille 3.969 mm (équivalent à 3,8mm) - Hameçon 8, 10 et 12

1/8" bead-hook sizes 12, 14 and 16      Bille 3.175 mm (équivalent à 3,3mm) - Hameçon 12, 14 et 16

3/32 bead-hook sizes 14, 16 and 18     Bille 2.381 mm (équivalent à 2,3mm) - Hameçon 14, 16 et 18

5/64" bead- hook sizes 18-22                 Bille 1.984 mm (équivalent à 2mm) - Hameçon 18-22  

Tableau de correspondance entre la taille du fil de plomb et la taille de l’hameçon

(LEAD WIRE TO HOOK SIZING CHART Weight): Lead wire, sized appropriately for the hook. Again, with the chart. (Fil de plomb de taille appropriée à la taille de l'hameçon. Encore une fois, suivant le tableau.)

.035- hook sizes 4 and bigger

.030-hook sizes 6 and 4

.025-hook sizes 6 through 10

.020-hook sizes 12 and 14

.015-hook sizes 14 and 16

.010-hook sizes 18 and smaller

Billes tungstène

Le lestage

Considérations générales sur le lestage des mouches

Le lestage représente,  pour chaque poste péché, un problème fondamental pour tout montage lesté, que ce soit avec du plomb (ou son substitut) et/ou avec du tungstène (bille ou corps). Noter que le lestage des montages proposés est essentiellement adapté aux montages utilisés en rivière, le lestage pour la pêche en eau close peut être compensé par le choix de la soie (flottante, intermédiaire, plongeante).

La logique voudrait qu'on adapte le lestage suivant la vitesse du courant et la profondeur d'eau pêchée, car chaque poste pêché séquentiellement présente souvent une configuration différente. Il faudrait pratiquement changer de mouche suivant son lestage pour chaque poste pêché, ce que le pêcheur fait rarement.
Ceci nécessite donc d'avoir différents lestages pour un même modèle. Il sera donc utile, pour un même modèle, de bien les classer et de les ranger dans sa boîte à mouches en fonction de la taille de l'hameçon et de son lestage pour savoir, dans l'hypothèse d'un changement de mouche sans perte de temps, quel montage est le mieux adapté à la configuration du poste à pêcher.

Dans le cas de lestage avec une bille en tungstène celle-ci doit être adaptée à la taille de l'hameçon. Voir le tableau de correspondance. Ceci implique, et c'est ce qu'on peut voir dans différents montages, d'ajouter des enroulements de plomb en plus de la bille de tungstène. En effet ceci veut dire qu’en fonction du courant et de la profondeur de la rivière certains modèles trop petits et trop peu lestés ne pourront pas être utilisés efficacement car ils n’atteindront pas le poste souhaité. C’est la raison pour laquelle, dans certains montages, on voit de l’ajout de fil de plomb aux billes de tungstène ou plusieurs billes de tungstène. On ne peut pas toujours gagner en profondeur en lançant la mouche plus amont. ceci est vrai pour des postes très courts en torrent de montagne, il faut que la mouche soit en action de pêche tout de suite. C’est le cas par exemple pour pêcher la cascade à la tombée d’un gros caillou. Une des réponses au lestage se situe dans l’ajout de plusieurs billes de même taille ou de taille différentes, tout en respectant le tableau des correspondances entre la taille de la bille et celle de l’hameçon. Voir l’exemple de la Two Bit Stone. C'est sans doute la raison pour laquelle les espagnols ont inventé les perdigones qui, de par leur silhouette conique et leur bille en-tête, plongent rapidement.

On retiendra donc que pour un même modèle on devrait avoir les combinaisons suivantes:

  1. Pas de lestage (pour les émergentes, les eaux peu profondes, les calmes),
  2. Lestage plus ou moins important à partir d'enroulements de plomb (pour les courants moyens),
  3. Lestage à partir d'une bille de tungstène en principe adaptée à la taille de l'hameçon (hormis l'intérêt d'avoir du hot spot, pour entrer rapidement en action de pêche),
  4. Lestage à partir de plusieurs billes de tungstène de différentes tailles en principe adaptées à la taille de l'hameçon (pour représenter certains modèles qui doivent pêcher profondément ou pêcher profondément et immédiatement),
  5. Lestage à partir d'une bille de tungstène en principe adaptée à la taille de l'hameçon avec adjonction d'enroulements de plomb plus ou moins important (pour ajouter du lest afin de s'adapter au poste de pêche, courant soutenu par exemple).

Noter que suivant le modèle et la forme de l'hameçon l'emplacement des enroulements de plomb se situera différemment. Pour plus d'équilibre on placera les enroulements au milieu de la hampe de l'hameçon, on le placera en-tête de la mouche pour une plongée rapide de la mouche et sur la totalité de la hampe pour une pêche en profondeur (voir le cas particulier des mouches au plomb modèles de Mr. Mouche).

Egalement, suivant les imitations censées représenter l'insecte, on lestera fortement le modèle, il s'agit par exemple des plécoptères et des larves de trichoptères. Il n'est pas imaginable d'avoir une "mouche de pierre" qui flotte ou une larve de trichoptère qui ne rampe pas sur le fond.

En rivière ceci veut dire qu'on devra, pour gagner du temps et bien pêcher, s'adapter et de préférence choisir un secteur dont les postes sont semblables sur la majorité du parcours, sans quoi le problème se posera et devra être résolu par des successions de changement de mouches de lestage différent. je fais confiance aux autochtones qui connaissent bien leurs rivières. L’idéal serait de monter la mouche au bord de l’eau.
En eau clause ce problème ne se pose pas ou est moins fondamental. Il peut être résolu ou compensé en jouant sur  le choix de la soie  (flottante, intermédiaire ou plongeante). Sauf exception ce changement de soie est moins fréquent en rivière, en général on pêche avec une soie flottante.

N'en déplaise aux puristes de la pêche à la mouche mais ces considérations sur le lestage des mouches avantage les moucheurs qui ont pratiqué la pêche au toc...d'ailleurs de plus en plus de pêcheurs au toc montent une ou plusieurs nymphes sur leur ligne et, gros avantage par rapport à la pêche avec une canne et une soie, quelle que soit la technique utilisée, il est maître de la dérive, de la profondeur du poste et de la détection des touches grâce à ses rigoletto réglables.... Berkk.....Au fait ne pourrait-on pas utiliser cet indicateur de touche à la place de ce qui est communément proposé à la pêche dite au fil ? Mais c'est un autre sujet et je ne crois pas personnellement au montage d'une grosse mouche type Tabana en tandem jouant le rôle d'indicateur car celle-ci ne peut pas coulisser pour adapter la ligne à la profondeur du poste pêché. Mais on est ici hors sujet en abordant involontairement le problème de la bonne dérive en fonction du poste pêché et mis le doigt sur les limites de la pêche à la nymphe avec une canne et une soie à mouche.

Quel est le meilleur lestage?

Faut-il sur-lester ou sous-lester? Réponse dans cet article:
Fly Fishing Strategies: Over or Under? Your best bet on weight
By Domenick Swentosky on February 8, 2018
Traduction souhaitée?

>